La Compagnie du Vent se positionne sur l’éolien offshore

Partager

La Compagnie du Vent se positionne sur l’éolien offshore

La Compagnie du Vent, filiale de GDF-Suez, est candidate pour l’appel d’offres gouvernemental sur la zone Dieppe-Le Tréport (Seine-Maritime), avec son projet dénommé « Des Deux-Côtes ».

Composé de 141 éoliennes implantées sur 70 km² à 18 kilomètres de la côte, l’investissement est estimé à 1,8 milliard d’euros pour une capacité de production d’électricité de 705 mégawatts, qui permettrait d’alimenter plus de 900 000 personnes.
Entretien avec Jean-Michel Germa, président de La Compagnie du Vent
L’UN. Votre projet de parc éolien offshore du Tréport en Seine-Maritime est éligible dans le cadre de l’appel d’offres gouvernemental sur la zone retenue de Dieppe-Le Tréport, que vous inspire cette annonce ?
Pionnier de l’éolien terrestre en France, La Compagnie du Vent étudie depuis 2005 la possibilité d’implanter son projet éolien offshore des Deux Côtes au large de la Somme et de la Seine-Maritime, et en est sortie convaincue que, dans la Manche, c’est sur cette zone que l’éolien en mer pourra s’installer.
Nous sommes très heureux que le gouvernement ait sélectionné la zone de Dieppe-Le Tréport car le projet des Deux Côtes en est conforté. Nous sommes désormais dans l'attente de la publication des zones précisément sélectionnées.
Quels sont ses atouts pour remporter ensuite l’appel à projets et ses handicaps ?
Le projet des Deux Côtes conjugue au mieux les atouts techniques, économiques, environnementaux et sociaux. Il a fait l’objet d’un débat public du 28 avril au 10 septembre 2010. Lors de celui-ci, La Compagnie du Vent a fait évoluer son projet afin de répondre aux attentes exprimées par les parties prenantes.
La Compagnie du Vent s'est notamment engagée à poursuivre le dialogue avec les pêcheurs en vue du réaménagement du parc le rendant compatible avec la pêche, redoubler d’attention sur l’étude d’intégration paysagère, et plus généralement sur l'ensemble des études visant à insérer au mieux le projet au sein de son territoire.
D'autre part, il est intéressant de noter que selon une étude TNS-Sofres réalisée en septembre dernier, le projet des Deux-Côtes est soutenu par les deux-tiers de la population locale (65 % sur la Somme et la Seine-Maritime), et bénéficie également du soutien de 6 Français sur 10 (61 %).
On retrouve un soutien encore plus marqué auprès de la population côtière puisque, sur les deux départements, 68 % des personnes habitant à moins de 10 km de la côte sont favorables au projet.
Si vous gagnez cet appel à projets, quel est votre calendrier pour cette plate-forme et quelles en seront les retombées économiques ?
Si nous obtenons les autorisations administratives nécessaires, et selon les modalités et le calendrier de l'appel d'offres également, le parc éolien des Deux-Côtes pourrait entrer en service dans sa totalité fin 2015.
Notre ambition est de contribuer au lancement d’une véritable filière française de l’éolien offshore, créatrice d’activité et d’emplois pour notre pays.
Le projet des Deux-Côtes, à lui seul, mobilisera jusqu’à 2 000 emplois locaux durant les trois années de construction, et jusqu’à 150 emplois permanents locaux pendant les 30 années d’exploitation.
Les collectivités et les pêcheurs bénéficieront de la taxe spécifique à l'éolien en mer, prévue pour ce type d'installation.
Ainsi, chaque année, 4,5 millions d'euros reviendront aux communes littorales, 3 millions d'Euros aux pêcheurs locaux et enfin, 1,5 million d'Euros seront affectés à la protection de l'environnement marin.
Patrick Bottois

Patrick Bottois (Normandie)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS