Quotidien des Usines

La Compagnie du Vent inaugure sa première centrale solaire en Corse

, , ,

Publié le

La filiale de GDF SUEZ a investi 12,5 millions d'euros pour implanter 12 000 panneaux équipés de "trackers" sur la commune d'Aghione.

La Compagnie du Vent inaugure sa première centrale solaire en Corse © CMOIRENC

Mise en service au printemps, la première centrale photovoltaïque de la Compagnie du Vent en Corse est inaugurée ce 28 septembre. D'une puissance de 3,8 MWc, elle est située sur le site Porette de Nérone, à Aghione, en Haute-Corse, et pourra produire près de 6 millions de kilowatts/heure par an, soit la consommation électrique annuelle d'une population de 3 300 personnes. Le projet représente un investissement de 12,5 millions d'euros.

"Les 12 000 panneaux de cette installation  ont été produits par Sunpower. Ils sont montés sur des "trackers" dont l'inclinaison peut varier de plus ou moins 50 degrés. Ces structures mobiles fabriquées par la société bordelaise Exosun permettent de suivre la course du soleil et d'accroître ainsi la production de 15 % par comparaison avec des supports fixes, explique le président de la Compagnie du Vent, Thierry Conil. C'est la plus grande centrale de France à utiliser une telle technologie qui n'est cependant pas généralisable partout. A Aghione, l'absence de relief du terrain et les conditions d'ensoleillement très favorables ont facilité sa mise en œuvre, en plus de la volonté politique locale, exprimée dès 2007."

La Compagnie du Vent prévoit de réaliser en 2012 un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros contre 34 millions d'euros en 2011, avec un effectif de 140 salariés. L'entreprise compte encore beaucoup d'autres projets solaires et éoliens en portefeuille. "Je souhaiterais que l'Etat se penche sur les modalités d'un allègement significatif des procédures de tout ordre pour accélérer leur réalisation et assurer ainsi les enjeux de la transition énergétique à l'horizon 2020", confie Thierry Conil.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

01/10/2012 - 12h45 -

à jf54, Réflexion gratuite et infondée. On ne gaspille rien puisque production d'énergie propre et pâturage cohabitent en harmonie.
Répondre au commentaire
Nom profil

29/09/2012 - 19h10 -

Et les terres agricoles? On les gaspille? d'après la photo de l'article, cela est installé dans un champ. Il y a les zones industrielles, les parking et les zones d'habitation à couvrir avant de gaspiller les terres agricoles.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte