La Compagnie du Vent construit son tout premier parc éolien en Hérault

Basée à Montpellier (Hérault) depuis près de 28 ans, La Compagnie du Vent (groupe Engie) ne mettra en service qu’en 2017 (partiellement) son premier parc éolien héraultais, sur le plateau de Cabalas, près de Lodève. Divisé en trois tranches, ce parc aura une puissance installée de 30 MW, via près de 35 millions d’euros d’investissement.

Partager

La Compagnie du Vent construit son tout premier parc éolien en Hérault
Visuel de simulation du projet de parc éolien sur le plateau de Cabalas.

"Alors que La Compagnie du Vent est basée à Montpellier, le futur parc éolien de Cabalas sera notre premier parc en Hérault", lance le 4 avril 2017 Thierry Conil, président de l’opérateur national des énergies renouvelables. Cette infrastructure nécessitera un investissement d'environ 35 millions d'euros. Fondée en juin 1989 à Montpellier par Jean-Michel Germa, La Compagnie du Vent est l’auteur de la première éolienne de France à Port-la-Nouvelle dans l’Aude en 1991 et est aujourd’hui détenue à 60 % par le groupe Engie.

C’est sur le plateau de Cabalas, près de Lodève, que l’opérateur implantera en trois tranches un parc de 30 MW, via 13 éoliennes Enercon de 2,3 MW. La première tranche, dont la construction a démarré, comporte 5 machines (11,5 MW) et sera mise en service en 2017. La deuxième tranche de 9,2 MW (4 machines) sera opérationnelle en 2018. Le calendrier de la troisième n’est pas encore précisé. Le coût global du parc héraultais approchera les 35 millions d’euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

250 millions d’euros d’investissement

Ce parc héraultais fait partie des sept parcs éoliens que va construire en 2017 La Compagnie du Vent, pour une puissance installée de 112 MW. Les travaux de 12 centrales photovoltaïques et 103 MWc démarrent aussi cette année. Les mises en service s’étaleront entre la fin 2017 et le début de l’année 2019. Au total, sur les années 2017 et 2018, Thierry Conil annonce 250 millions d’euros d’investissement dans des parcs éoliens et centrales solaires en France métropolitaine.

L’éolien représente aujourd’hui plus de 80 % du chiffre d’affaires de la Compagnie du Vent, qui a présenté à Montpellier un chiffre d’affaires consolidé 2016 de 64,7 millions d’euros, assorti d’un résultat net de 33,3 millions. À la fin 2016, La Compagnie du Vent a franchi le seuil des 500 MW de puissance installée (511 MW exactement), grâce à 29 parcs éoliens et 10 centrales solaires. "Nous aurons une puissance installée de plus de 780 MW fin 2018, table Thierry Conil. L’objectif est de doubler pour atteindre 1 milliard de mégawatts d’ici 2022." L’effectif actuel "n’est pas loin de 160 personnes, basées essentiellement à Montpellier. Chaque année, nous engageons quelques personnes".

Sylvie Brouillet Correspondante en Occitanie

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS