Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La Compagnie du Vent construit son tout premier parc éolien en Hérault

, , , ,

Publié le

Basée à Montpellier (Hérault) depuis près de 28 ans, La Compagnie du Vent (groupe Engie) ne mettra en service qu’en 2017 (partiellement) son premier parc éolien héraultais, sur le plateau de Cabalas, près de Lodève. Divisé en trois tranches, ce parc aura une puissance installée de 30 MW, via près de 35 millions d’euros d’investissement.

La Compagnie du Vent construit son tout premier parc éolien en Hérault
Visuel de simulation du projet de parc éolien sur le plateau de Cabalas.
© La Compagnie du Vent

Les entreprises citées

"Alors que La Compagnie du Vent est basée à Montpellier, le futur parc éolien de Cabalas sera notre premier parc en Hérault", lance le 4 avril 2017 Thierry Conil, président de l’opérateur national des énergies renouvelables. Cette infrastructure nécessitera un investissement d'environ 35 millions d'euros. Fondée en juin 1989 à Montpellier par Jean-Michel Germa, La Compagnie du Vent est l’auteur de la première éolienne de France à Port-la-Nouvelle dans l’Aude en 1991 et est aujourd’hui détenue à 60 % par le groupe Engie.

C’est sur le plateau de Cabalas, près de Lodève, que l’opérateur implantera en trois tranches un parc de 30 MW, via 13 éoliennes Enercon de 2,3 MW. La première tranche, dont la construction a démarré, comporte 5 machines (11,5 MW) et sera mise en service en 2017. La deuxième tranche de 9,2 MW (4 machines) sera opérationnelle en 2018. Le calendrier de la troisième n’est pas encore précisé. Le coût global du parc héraultais approchera les 35 millions d’euros.

250 millions d’euros d’investissement

Ce parc héraultais fait partie des sept parcs éoliens que va construire en 2017 La Compagnie du Vent, pour une puissance installée de 112 MW. Les travaux de 12 centrales photovoltaïques et 103 MWc démarrent aussi cette année. Les mises en service s’étaleront entre la fin 2017 et le début de l’année 2019. Au total, sur les années 2017 et 2018, Thierry Conil annonce 250 millions d’euros d’investissement dans des parcs éoliens et centrales solaires en France métropolitaine.

L’éolien représente aujourd’hui plus de 80 % du chiffre d’affaires de la Compagnie du Vent, qui a présenté à Montpellier un chiffre d’affaires consolidé 2016 de 64,7 millions d’euros, assorti d’un résultat net de 33,3 millions. À la fin 2016, La Compagnie du Vent a franchi le seuil des 500 MW de puissance installée (511 MW exactement), grâce à 29 parcs éoliens et 10 centrales solaires. "Nous aurons une puissance installée de plus de 780 MW fin 2018, table Thierry Conil. L’objectif est de doubler pour atteindre 1 milliard de mégawatts d’ici 2022." L’effectif actuel "n’est pas loin de 160 personnes, basées essentiellement à Montpellier. Chaque année, nous engageons quelques personnes".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle