La compagnie aérienne turque dont le jet a été utilisé pour l'évasion de Carlos Ghosn porte plainte

La compagnie aérienne privée turque MNG Jet a annoncé le 3 janvier avoir déposé plainte pour "usage illégal" de ses services de location de jets lors de l'évasion de Carlos Ghosn du Japon vers le Liban. Un de ses employés a reconnu avoir falsifié ses registres.

Partager
La compagnie aérienne turque dont le jet a été utilisé pour l'évasion de Carlos Ghosn porte plainte
Carlos Ghosn a utilisé un jet de la compagnie aérienne privée turque MNG Jet (qui propose notamment ce Bombardier Challenger 604) pour s'évader du Japon vers le Liban.

Quelques jours après la fuite rocambolesque de l'ancien patron de Nissan et de Renault, Carlos Ghosn, du Japon vers le Liban, la compagnie aérienne privée turque MNG Jet a annoncé avoir déposé plainte pour "usage illégal" de ses services de location de jets.

"En décembre 2019, MNG Jet a loué deux jets privés distincts à deux clients différents : un jet privé de Dubaï à Osaka et Osaka à Istanbul, et un autre jet privé d'Istanbul à Beyrouth", indique la compagnie dans un communiqué publié sur son site internet vendredi 3 janvier. "Les deux contrats ne semblaient pas liés l'un à l'autre. Le nom de M. Ghosn n'apparaît dans les documents officiels d'aucun des vols."

Un employé mis en cause

"Après avoir appris par les médias que la location bénéficiait à M. Ghosn et non aux passagers officiellement déclarés, MNG Jet a lancé une enquête interne et déposé une plainte pénale en Turquie le mercredi 1er janvier 2020 pour poursuivre les personnes impliquées", indique l'entreprise.

"Un employé de l'entreprise, qui fait l'objet d'une enquête menée par les autorités, a reconnu avoir falsifié les registres et a confirmé avoir agi à titre individuel, à l'insu ou sans l'autorisation de la direction de MNG Jet", peut-on encore lire.

Sur son site internet, l'entreprise turque propose à la location des jets privés de Bombardier: Challenger 300, 604 ou 850, ou encore Global Express et Learjet 60.

Un mandat d'arrêt émis par Interpol contre Carlos Ghosn

Quatre jours après l'annonce de sa présence au Liban, le mystère plane toujours sur les détails de la fuite rocambolesque de Carlos Ghosn du Japon où il était assigné à résidence et où il avait été arrêté en novembre 2018 pour des accusations de malversations financières lorsqu'il était PDG de Nissan.

Jeudi 2 décembre, sept personnes dont quatre pilotes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur l'escale que l'ex-patron a effectuée à Istanbul, à bord d'un jet privé. Deux membres du personnel au sol de l'aéroport par où il a transité de même qu'un employé des services de fret figurent également parmi les personnes arrêtées.

L'architecte de l'alliance Renault-Nissan, qui clame son innocence et qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par Interpol depuis sa fuite, a déclaré mardi 31 décembre ne pas avoir "fui la justice" mais s'être soustrait à un système "partial" et à la "persécution politique".

avec Reuters (Ezgi Erkoyun et Bulent Usta, version française Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot)

0 Commentaire

La compagnie aérienne turque dont le jet a été utilisé pour l'évasion de Carlos Ghosn porte plainte

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS