La Commission européenne valide le financement du CDG Express

Bruxelles a approuvé une subvention publique visant à financer la future liaison ferroviaire directe entre Paris et l'aéroport Charles-de-Gaulle. Le montant exact n'est pas encore connu, mais devrait avoisiner les 900 millions d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Commission européenne valide le financement du CDG Express

Rejoindre directement Charles-de-Gaulle depuis Paris en 20 minutes. C'est le projet du Charles-de-Gaulle Express, ce train qui doit relier à partir de 2023 la Gare de l'Est à l'aéroport valdoisien, permettant ainsi aux voyageurs d'éviter le RER B et ses fréquents "incidents techniques" ou retards à répétition.

Initialement lancé en 2001, le projet a toutefois rencontré un certain nombre d'obstacles, notamment celui du financement. La construction de la ligne, qui doit se faire sans les fonds de la région, est en effet estimée à environ 1,3 milliard d'euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Début 2016, le gouvernement consacre - via une ordonnance dédiée - une solution innovatrice : le projet sera conduit par une co-entreprise Aéroports de Paris-SNCF Réseaux, soutenue par une importante subvention publique. C'est cette dernière que Bruxelles a validé lundi 26 juin, se réjouissant du "caractère écologique" du projet.

Le montant exact qui sera à charge pour l'Etat reste inconnu à ce stade. La subvention publique sera en effet compensée par un prélèvement sur les billets d'avion de chaque passager empruntant l'aéroport - à l'exception de ceux en transit. Selon nos informations, toutefois, les experts bruxellois estiment que les deux tiers des 1,3 milliard d'euros resteront sur les comptes de l'Etat - soit environ 880 millions d'euros.

Jean Comte

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS