International

La Commission européenne devrait approuver la fusion Fiat-Chrysler/PSA

, , , ,

Publié le , mis à jour le 26/10/2020 À 11H52

La Commission européenne va autoriser le projet de fusion entre Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et PSA destiné à créer le quatrième constructeur automobile mondial, ont rapporté des sources proches du dossier, ajoutant qu'une décision pourrait intervenir avant la fin de l'année.

La Commission européenne devrait approuver la fusion Fiat-Chrysler/PSA
La Commission européenne va autoriser le projet de fusion entre Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et PSA destiné à créer le quatrième constructeur automobile mondial, ont rapporté des sources proches du dossier, ajoutant qu'une décision pourrait intervenir avant la fin de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé
© Stephane Mahe

Bruxelles devrait donner le feu vert à la création de Stellantis, le ensemble formé par PSA et FCA. La Commission européenne devrait valider la fusion d'ici la fin de l'année, selon les sources proches du dossier. Ce rapprochement doit permettre aux deux groupes de faire face au double défi de l'industrie automobile, le financement de véhicules propres et la baisse de la demande liée à la pandémie de coronavirus.

La fusion, réalisée entièrement en actions, permettra de réunir des marques telles que Fiat, Jeep, Dodge, Ram et Maserati avec celles de Peugeot, Opel et DS, tout en visant des réductions de coûts annuelles de 5 milliards d'euros, sans fermeture d'usines.

La Commission européenne et PSA n'ont pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires. FCA a refusé de commenter.

Concessions dans le domaine des utilitaires

Afin de répondre aux inquiétudes de la Commission européenne sur leur mariage, FCA et PSA ont proposé des concessions. Des sources ont indiqué fin septembre à Reuters que PSA avait proposé de renforcer Toyota sur le segment des utilitaires.

Les deux constructeurs automobiles autoriseront également leurs concessionnaires dans certaines villes à réparer des véhicules de marques concurrentes.

Confrontés à la crise du coronavirus, Fiat et PSA ont dû amender le mois dernier leur projet de fusion dévoilé en décembre dernier afin de renforcer leur bilan face à la crise du coronavirus et préserver les équilibres élaborés avant la pandémie.

Les deux groupes espèrent finaliser leur rapprochement d'ici la fin du premier trimestre 2021.

Avec Reuters (Foo Yun Chee à Bruxelles et Giulio Piovaccari à Milan, avec la contribution de Gilles Guillaume à Paris; Blandine Hénault pour la version française)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte