La Commission européenne autorise la cession de Legrand à Wendel et KKR

, ,

Publié le

La Commission européenne a autorisé la société holding française Wendel Investissement et la société d'investissement de portefeuille Kohlberg Kravis Roberts & Coof à acquérir le fabricant français de matériel électrique Legrand.

L'opération découle de l'interdiction faite à Schneider Electric, le 10 octobre 2001 par la Commission, d'acquérir Legrand. Schneider ayant déjà procédé à l'acquisition de Legrand au moyen d'une offre d'achat, la Commission avait alors ordonné, dans une décision distincte du 30 janvier 2000, que Legrand se sépare de Schneider.

Le 12 septembre 2002, la Commission a reçu une notification selon laquelle Wendel Investissement, une société holding française cotée à la Bourse de Paris, et la société américaine d'investissement de portefeuille Kohlberg Kravis Roberts & Co envisageaient d'acquérir le contrôle conjoint de Legrand.

La Commission a examiné avec attention si l'acquisition envisagée de Legrand par Wendel et KKR soulèverait des problèmes de concurrence. Elle en a conclu que l'opération n'en poserait pas.

Catherine MOAL

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte