La Commission européenne abaisse ses prévisions de croissance

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a annoncé jeudi avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance dans la zone euro pour cette année et l'an prochain, expliquant s'attendre à une période difficile pour les prochaines années.
Partager
La Commission européenne abaisse ses prévisions de croissance
La Commission européenne a annoncé jeudi avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance dans la zone euro pour cette année et l'an prochain, expliquant s'attendre à une période difficile pour les prochaines années. /Photo prise le 6 novembre 2019/REUTERS/Yves Herman

L'exécutif communautaire attend désormais une croissance du produit intérieur brut (PIB) des 19 pays ayant adopté la monnaie unique limitée à 1,1% en 2019 et 1,2% en 2020 puis en 2021.

En juillet, elle avait dit attendre une expansion de 1,2% cette année et de 1,4% l'an prochain.

Le PIB de l'ensemble de l'Union européenne devrait progresser de 1,4% en 2019, 2020 et 2021, la prévision pour 2020 ayant été réduite de 0,2 point de pourcentage.

Si l'UE connaît actuellement sa septième année consécutive de croissance, explique la Commission, "l'environnement extérieur est devenu beaucoup moins favorable et les incertitudes sont grandes".

"L'économie européenne semble donc aller vers une période prolongée de moindre croissance et de très faible inflation", ajoute-t-elle.

Elle a notamment revu en baisse ses prévisions de croissance 2020 pour les trois principales économies de la zone euro, à 1,0% pour l'Allemagne contre 1,4% prévu en juillet, à 1,3% pour la France contre 1,4% et à 0,4% pour l'Italie contre 0,7%.

Dans ces conditions, a déclaré Valdis Dombrovskis, vice-président de la CE, cité dans un communiqué, "les États membres qui disposent d'une marge de manoeuvre budgétaire devraient en faire usage".

Les services de la Commission estiment notamment que l'Allemagne devrait dégager un excédent budgétaire de 1,2% du PIB cette année et de 0,6% en 2020, alors que le déficit budgétaire devrait atteindre 3,1% du PIB cette année et 2,2% l'an prochain.

(Francesco Guarascio, version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS