La Commission Attali veut en finir avec la Loi Galland

Lundi prochain, la Commission pour la croissance française rendra son rapport au Président de la République. Pour rétablir le pouvoir d'achat, elle propose d'autoriser les ventes à perte.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Commission Attali veut en finir avec la Loi Galland
La Commission de réflexion sur les freins à la croissance française présidée par l'économiste Jacques Attali présentera lundi prochain son rapport sur le pouvoir d'achat. Les conclusions sont très attendues.

Selon les premiers éléments rendus publics, la Commission devrait réclamer une refonte profonde de la distribution avec l'abrogation des lois Galland et Raffarin. Adoptée en 1996, la premier encadre les pratiques commerciales des grandes enseignes et interdit notamment la vente à perte. La seconde régit les implantations des centres commerciaux.

« Une abrogation de ces lois serait positive pour la croissance », affirme le rapport. La loi Galland - accusée d'avoir favorisé les marges arrières et la hausse des prix des produits de marque - doit être réformée avant la fin de l'année et un nouveau texte de loi adopté en décembre.

Pour permettre de réduire les prix de vente, la Commission propose également de revenir sur l'interdiction de revente à perte. Une remise en question peu du goût des industriels et des agriculteurs, qui craignent de se imposer des prix trop bas par la grande distribution.

Les mesures en faveur du pouvoir d'achat interviennent alors que l'inflation accélère en France sous l'impulsion de la hausse des prix dans l'alimentation et l'énergie, note l'Insee. Les prix de détails ont progressé de 1,5 % en septembre, contre 1,2 % en août en rythme annuel. Une tendance qui risque de se poursuivre.

Plusieurs industriels de l'agroalimentaire - de Danone à Bonduelle - ont annoncé des hausses de près de 10 % des prix de certains de leurs produits pour répercuter la flambée des cours de matières premières.

Solène Davesne

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS