Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La collecte du Livret A est restée solide en 2018

Publié le

PARIS (Reuters) - Le regain d'intérêt des Français pour le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) s'est confirmé en 2018, avec une collecte nette cumulée positive de 12,69 milliards d'euros, légèrement supérieure à celle de 12,40 milliards d'euros constatée en 2017, selon les données publiées mardi par la Caisse des dépôts (CDC).

La collecte du Livret A est restée solide en 2018
Le regain d'intérêt des Français pour le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) s'est confirmé en 2018, avec une collecte nette cumulée positive de 12,69 milliards d'euros, légèrement supérieure à celle de 12,40 milliards d'euros constatée en 2017, selon les données publiées mardi par la Caisse des dépôts (CDC). /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau
© Regis Duvignau

Ces deux livrets défiscalisés enregistrent donc pour la deuxième année consécutive une solide collecte nette, après trois années difficiles sur fond de baisse des taux de rémunération: une année 2016 marquée par une collecte à peine positive (1,09 milliards d'euros) et deux années passées dans le rouge (2014 et 2015).

Le mois de décembre - traditionnellement porteur pour l'épargne grâce aux primes et étrennes de fin d'année - s'est soldé en 2018 par une collecte nette de 1,71 milliard d'euros pour ces deux livrets, bien plus abondante que celle de 380 millions du mois de décembre 2017.

Pour le Livret A, les dépôts ont dépassé les retraits de 10,08 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année dernière et de 540 millions sur le seul mois de décembre. La collecte nette du LDDS s'est quant à elle établie à 2,62 milliards d'euros sur l'année 2018 et à 1,18 milliard en décembre.

L'encours total des deux livrets, avec les intérêts capitalisés, atteignait 391,4 milliards d'euros à fin décembre (283,8 milliards pour le Livret A et 107,6 milliards pour le LDDS), contre 376,0 milliards fin 2017, soit une progression de 4% sur l'année écoulée, comparable à celle de 2017.

Avec un taux de rémunération de 0,75%, inférieur au niveau de l'inflation (+1,6% hors tabac en moyenne sur l'ensemble de l'année 2018), le rendement réel du Livret A et du LDDS reste négatif. Ces deux livrets demeurent malgré tout relativement attractifs par rapport à d'autres produits financiers moins liquides et soumis à prélèvements.

DES FLUX TOUJOURS PLUS IMPORTANTS VERS LES COMPTES COURANTS

Ils ont cependant drainé nettement moins d'épargne que l'assurance vie, qui affichait une collecte nette positive de 23,1 milliards d'euros à fin novembre 2018, selon les données communiquées au début du mois par la Fédération française de l'assurance (FFA).

Dans un contexte de taux bas, les ménages ont continué l'an dernier de laisser leurs économies s'accumuler sur leurs comptes courants. Selon des estimations publiées début novembre par la Banque de France, les flux de placement des ménages français sur les dépôts à vue (les comptes courants) et le numéraire (les sommes conservées en liquide) se sont élevés à près de 34 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de 2018.

Le taux de rémunération du Livret A et du LDDS est ancré à un niveau historiquement bas de 0,75% depuis août 2015.

Le gouvernement a décidé en 2017 de le geler à ce niveau jusqu'au 31 janvier 2020 pour faciliter le financement du logement social - auquel contribue une grande partie de l'encours du Livret A - en contrepartie de la diminution des loyers imposée aux organismes d'habitat social pour compenser la baisse des aides personnalisées au logement (APL).

Il a présenté en avril dernier la nouvelle formule de calcul du taux de rémunération du Livret A qui s'appliquera à compter de février 2020. Présentée comme plus simple et mieux adaptée aux conditions économiques, elle sera assortie d'un taux plancher de 0,5%.

L'association de consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) a dénoncé au début du mois ce gel du taux de rémunération du Livret A "préjudiciable pour le pouvoir d'achat des Français" et réclamé un retour "à l'ancienne formule de calcul du Livret A qui garantissait un rendement équivalent au taux d'inflation".

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle