Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

"La Clio est un modèle pilier pour Renault"

Pauline Ducamp , , ,

Publié le

Entretien Le constructeur français a dévoilé hier, 3 juillet 2012, la quatrième génération de sa compacte vedette. Philippe Caillette, directeur adjoint du programme Nouvelle Clio, revient sur la conception de ce modèle, produit à Flins, dans les Yvelines, et à Bursa, en Turquie.

La Clio est un modèle pilier pour Renault © D.R. - Renault

L’Usine Nouvelle - Dans le contexte de crise actuelle, l’arrivée de la Clio IV sur le marché est-elle essentielle pour Renault ?
Philippe Caillette - C’est un enjeu majeur pour Renault. Le lancement de la Clio 4 va redynamiser les troupes, relancer le moral des salariés. La voiture offre beaucoup de potentiel, elle porte la nouvelle identité de la marque, aussi bien au niveau du design que des motorisations plus écologiques. C’est un modèle pilier pour Renault, elle représente 30% de nos ventes en Europe.

Quelles sont les principales innovations de ce modèle ?
Nous avons travaillé sur le design, mais aussi sur l’intérieur, pour offrir dès le second niveau de finition un écran tactile. Nous proposons aussi des éléments de montée en gamme, avec par exemple des planches de bord de couleurs. Renault lancera aussi une offre de personnalisation de Clio 4, comme la possibilité de placer des touches de couleur sur le volant.

La production de voitures moyennes en Europe pose des problèmes économiques aux constructeurs généralistes. Quelle est la recette pour produire en France la Clio 4 à un coût raisonnable ?
Le segment B est très difficile et contraint. Nous avons d’abord réutilisé beaucoup de pièces de la précédente version de la Clio. Le soubassement par exemple est celui de la Clio 3. Comme nous avons réutilisé beaucoup de pièces, il était essentiel de conserver les usines qui produisaient la Clio 3 (Bursa et Flins) pour produire cette nouvelle génération. Nous avons donc réduit de moitié les investissements dans les outils industriels pour produire la Clio 4. Certaines pièces nouvelles, introduites sur Nouvelle Clio, comme le compartiment moteur pour accueillir le nouveau bloc 3 cylindres, seront eux réutilisés sur de futurs modèles. C’est le principe du carry-over.

Vous évoquez la Clio 3, l’ancienne génération. Allez-vous continuer de produire ce modèle ?
Oui, d’abord parce que certains clients préfèrent les modèles précédents. Elle nous permettra également de conquérir de nouveaux marchés à l’étranger. Industriellement, comme les deux générations partagent de nombreux composants, ce n’est pas très compliqué de les produire sur un même site. C’est même très intéressant pour assurer les volumes et donc la pérennité des usines. La production de la Clio 3 vient de s’arrêter à Bursa (Turquie), elle continuera à Flins (Yvelines).

galerie photo Peugeot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle