La CJUE annule l'arrêt d'un tribunal sur l'amende d'Intel

LUXEMBOURG (Reuters) - La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a demandé à une juridiction inférieure de réexaminer l'appel d'Intel contre l'amende de 1,06 milliard d'euros infligée en 2009 par la Commission européenne (CE) au géant américain des semi-conducteurs pour abus de position dominante.
Partager
La CJUE annule l'arrêt d'un tribunal sur l'amende d'Intel
La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a demandé à une juridiction inférieure de réexaminer l'appel d'Intel contre l'amende de 1,06 milliard d'euros infligée en 2009 par la Commission européenne (CE) au géant américain des semi-conducteurs pour abus de position dominante. /Photo prise le 13 juin 2017/REUTERS/Mike Blake

"La Cour de justice a annulé l'arrêt du Tribunal qui avait confirmé l'amende de 1,06 milliard d'euros infligée à Intel par la Commission pour abus de position dominante", peut-on lire dans un communiqué de la CJUE.

"L'affaire est renvoyée au Tribunal afin que celui-ci examine les arguments avancés par Intel quant

à la capacité des rabais litigieux à restreindre la concurrence", ajoute la cour, basée à Luxembourg.

Sa décision pourrait amener la CE à revoir son approche sur d'autres dossiers comme ceux de Qualcomm et d'Alphabet, maison mère de Google.

Dans son arrêt de 2014, le Tribunal avait confirmé la décision en 2009 de la Commission européenne mais en octobre dernier Intel s'était trouvé conforté par l'avis rendu par l'avocat général de la Cour de justice, qui exprimait ses doutes sur la réalité d'une atteinte à la concurrence par les pratiques du fondeur.

L'amende infligée à Intel a longtemps constitué un record en Europe jusqu'à ce que la CE inflige en juin à Google une sanction de 2,4 milliards d'euros.

L'exécutif européen avait sanctionné Intel en l'accusant d'avoir profité entre 2002 et 2007 de sa position dominante sur le marché mondial des semi-conducteurs pour accorder des rabais à quatre grands fabricants d'ordinateurs (Dell, Lenovo, Hewlett-Packard et NEC), à condition qu'ils se fournissent quasiment intégralement auprès de lui pour leurs processeurs, le but étant d'évincer son concurrent Advanced Micro Devices.

(Michele Sinner et Philip Blenkinsop; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS