La cité industrielle de Sheffield perd les deux tours Tinsley

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La cité industrielle de Sheffield perd les deux tours Tinsley
Les deux tours de refroidissement Tinsley viennent de s'écraser au sol après soixante dix ans d'existence au bord de l'autoroute M1 à Sheffield, au nord de l'Angleterre. Ces tours emblématiques ont été démolies dimanche 24 août à 3 heures du matin. Le viaduc du M1 a été fermé le temps de l'explosion des deux ouvrages d'art d'une hauteur de 75 mètres. Près de 3 000 trous ont été creusés pour procéder à la démolition et ont été remplis d'explosifs. Les tours Tinsley étaient les derniers vestiges de la centrale Blackburn Meadows, détruite dans les années 1970.

Une pétition a été signée par des milliers de personnes dans le but de sauver les tours Tinsley, témoignages du passé industriel de la région. La ville de Sheffield, située dans la région du Yorkshire, est notamment connue pour son activité sidérurgique. La destruction des tours jumelles, devant un parterre de 12 000 témoins, marque donc la fin d'une époque. Le groupe E.ON, propriétaire du site, a déclaré que la préservation de ces tours aurait été très coûteuse car elles étaient très détériorées et structurellement dangereuses. Pour les remplacer, une centrale biomasse sera construite sur le site.

Adèle Bouet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS