La cité de l’objet connecté mobilise le public et le privé

Sylvain Arnulf , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La cité de l’objet connecté mobilise le public et le privé
L’espace veut créer 400 emplois pour 2020.
Un président de la République et deux ministres pour l’inauguration, des opérateurs télécoms (Orange et Bouygues), des industriels (Eolane, Air liquide, Anjou Industrie, Docapost) et même des mutuelles parmi les 17 actionnaires privés… La Cité de l’objet connecté d’Angers, inaugurée le 12 juin, a réussi son premier pari : mobiliser une grande variété d’acteurs majeurs publics et privés. L’objectif est maintenant de les faire travailler ensemble. C’est tout l’enjeu de ce lieu hybride de 8 300 m2, à la fois fablab, incubateur et accélérateur, qui veut détecter, puis accompagner les start-up prometteuses du secteur, pour leur permettre de concrétiser leurs idées en France. Doté d’un capital de 1,5 million d’euros, avec 10 salariés au démarrage,[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte