La Ciotat inaugure sa plate-forme pour méga-yachts

Les ex-Chantiers navals ont pour objectif de devenir un pôle d'excellence pour la réparation de navires de haute plaisance. Une reconversion en bonne voie : 500 salariés y travaillent déjà.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Ciotat inaugure sa plate-forme pour méga-yachts
Devenir le chantier numéro un en Méditerranée pour la réparation navale de grande plaisance : l'objectif de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) prend forme, à voir les palaces flottants stationnés sur les esplanades ou dans les darses des anciens chantiers navals. La Semidep, gestionnaire et aménageur du site, et le groupe azuréen Monaco Marine (30 millions d'euros de chiffre d'affaires, 170 personnes) inauguraient hier soir leurs installations, financées dans le cadre d'un partenariat public-privé.

Un montant total de 42,9 millions d'euros a en effet été investi dans un ascenseur à bateaux susceptible de lever des yachts jusqu'à 2 000 tonnes et 80 mètres de long ; dans des chariots de transfert et l'équipement des terre-pleins ; dans le confortement des sols sur les zones de port à sec ; dans une immense cabine à peinture (90 m x 27 m x 32 m) et, enfin, dans 2 500 mètres carrés d'ateliers et bureaux. Avec 17 postes de travail pour traiter les bateaux en simultané, ce chantier dépasse déjà en capacité d'accueil et de levage l'offre de Barcelone, l'actuel leader.

L'infrastructure semble d'ailleurs répondre aux attentes des plaisanciers au-delà des espérances de ses financeurs et exploitants. La plate-forme a déjà reçu 36 bateaux alors que les objectifs pour 2007 n'en prévoyaient que 26. Monaco Marine emploie aujourd'hui à La Ciotat 50 salariés et fait intervenir jusqu'à 150 personnes en sous-traitance. A plein régime d'ici trois ans, elle comptera 74 salariés, traitera 84 bateaux par an et génèrera environ 300 à 400 emplois indirects pour un chiffre d'affaires qui avoisinera les 25 millions d'euros pour ce seul site (le groupe en compte cinq autres en Méditerranée).

L'aménagement du Domaine d'Industries et d'Activités Maritimes de La Ciotat va se poursuivre dans les mois qui viennent. Actuellement, 28 entreprises (entretien-réparation de bateaux, équipementiers, prestataires, sous-traitants spécialisés...) sont implantées sur les ex-chantiers. Elles emploient 500 personnes pour un chiffre d'affaires global estimé à 45 millions d'euros. L'objectif est de doubler ces valeurs à l'horizon 2012. La Semidep va investir 5,4 millions d'euros dans une plate-forme dédiée à la moyenne plaisance (bateaux de moins de 40 mètres) qui sera livrée en novembre 2008.

De notre correspondant en Provence Alpes-Côte d'Azur, Jean-Christophe Barla

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS