La cigarette électronique, vrai-faux produit de santé

Alors qu’elles peuvent présenter des effets indésirables graves, les cigarettes électroniques ne sont pas réglementées comme des médicaments. Les fabricants s’arrangent pour maintenir de faibles quantités de nicotine dans leurs produits.

Partager
La cigarette électronique, vrai-faux produit de santé

Aucun fabricant n’ayant déposé de demande d'autorisation de mise sur le marché, les cigarettes électroniques ne sont ni des médicaments, ni des dispositifs médicaux. Leur usage est même déconseillé par l’Agence sanitaire française (ANSM) et leur vente interdite en pharmacie. Pourtant, depuis leur arrivée en France en 2006, elles connaissent un succès croissant : 500 000 personnes en utiliseraient dans l’Hexagone. Mardi 5 février 2013, la ministre de la Santé Marisol Touraine a donc annoncé l’ouverture d’une enquête pour en évaluer les "bénéfices/risques".

Des solvants à la toxicité méconnue

Une mission d'information parlementaire pourrait également se pencher sur leurs risques sanitaires et leur commercialisation, dans l'optique d'une réglementation appropriée pour ces produits. Car "si elles ne contiennent pas de tabac et de goudron, les e-cigarettes comportent tout de même des solvants variés, comme le propylène de glycol", a rappelé hier la sénatrice Chantal Jouanno. Or l’ANSM estimait en 2011 qu’il était "difficile de se prononcer" sur la toxicité de ces solvants, en raison de l'absence de données suffisantes.

Vendues en boutiques spécialisées, bureaux de tabac et sur internet, les cigarettes électroniques présentent à leur extrémité une diode simulant la combustion. Et contiennent une cartouche dont la solution s'échauffe au contact d'une résistance : le "e-liquide" est alors converti en brouillard simulant la fumée du tabac mais contenant moins de substances toxiques qu’elle. Malgré tout, "en partie inhalé plus profondément dans les voies respiratoires, ce brouillard contient de fines gouttelettes de liquides composées d’eau, de propylène glycol ou de glycérol selon les modèles, d’arôme alimentaire plus ou moins dégradés par le chauffage et le plus souvent de nicotine", décrivait début février le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue au CHU Pitié-Salpêtrière, lors du Congrès de Pneumologie de Langue Française.

Plus de nicotine délivré qu’avec une cigarette

Or si les quantités de nicotine sont plus ou moins importantes selon les cigarettes électroniques, elles peuvent néanmoins "conduire à des effets indésirables graves" notamment chez les enfants, en cas d'exposition accidentelle, mettait en garde l’ANSM en 2011. "Quand une cartouche indique 8 mg de nicotine, elle contient réellement cette dose, dont plus de la moitié est délivrée à la bouche lors de l’utilisation, soit un rendement très supérieur aux cigarettes, qui elles, ne délivrent au fumeur le plus souvent que moins de 10% de la nicotine contenue", s’inquiète Bertrand Dautzenberg.

Mais les fabricants veillent au grain et s’arrangent pour maintenir de faibles quantités de nicotine dans leurs produits. Car s’ils dépassaient les 20 mg par millilitre, cela feraient obligatoirement de l’e-cigarette un médicament…

Gaëlle Fleitour

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Nouveau

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - VALOPHIS HABITAT

Gestion des compteurs d'eau et services associés

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS