La chute du brut détruit près de 5 500 postes au Royaume-Uni

Le secteur pétrolier et gazier de la mer du Nord britannique a supprimé plus de 5 000 postes depuis fin 2014. La conséquence directe d'une chute des cours du brut, a annoncé ce lundi 7 septembre la toute nouvelle Autorité pétrolière et gazière (OGA) du Royaume-Uni.

Partager

Les compagnies pétrolières présentes dans la mer du Nord sont particulièrement affectées par le recul de près de 55% des cours du Brent depuis juin 2014, une évolution qui vient exacerber des conditions d'activité caractérisés par des coûts opérationnels figurant parmi les plus élevés du secteur. En outre, le bassin de la mer du Nord est l'un des plus matures du monde. "Malheureusement, cela a conduit à la perte de quelque 5 500 postes depuis la fin de 2014", déclare Andy Samuel, directeur général de l'OGA, cité dans un rapport présentant les premiers travaux de l'Autorité, mise sur pied il y a cinq mois.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les opérateurs présents dans la mer du Nord, dont Shell, BP, Chevron ou encore ConocoPhillips, ont tous annoncé des suppressions de postes, ce qui a renforcé les craintes d'une perte de compétences. La mission de l'OGA est d'aider les opérateurs à extraire autant de pétrole et de gaz possible de bassin de la mer du Nord. Le secteur pétrolier et gazier emploie quelque 370 000 personnes et reste une importante source de recettes fiscales pour l'État, même si elles sont en baisse. La production pétrolière britannique est tombée à son plus bas depuis le début de la production vers le milieu des années 1970 à mesure que les champs les plus anciens arrivent à épuisement.

Avec Reuters (Karolin Schaps, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS