La chromatogénie, planche de survie de la papeterie ArjoWiggins de Charavines ?

Les 185 salariés de la papeterie de Charavines (Isère) d’ArjoWiggins sont menacés de perdre leur emploi fin juin. Deux projets pourraient en sauvegarder 120.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La chromatogénie, planche de survie de la papeterie ArjoWiggins de Charavines ?

C’est en quelque sorte la réunion de la dernière chance. Des élus de la communauté d’agglomération du Pays voironnais ont rendez-vous mardi 2 juin avec des membres du cabinet du ministre de l’économie, Emmanuel Macron, pour évoquer l’avenir du site de la papeterie de Charavines (45,97 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013) en Isère. Depuis le transfert de la production de papier dans une autre unité du groupe Sequana en Ecosse, l’usine de sa filiale ArjoWiggins est menacée de fermeture fin juin et ses 185 salariés de licenciement.

La chromatogénie pour préserver l'emploi

Pour sauvegarder 80 emplois, les élus isérois mettent leurs espoirs dans un projet innovant de papier d’emballage alimentaire issu d’un procédé mis au point par le Centre technique du papier de Grenoble. Cette technologie de chromatogénie qui confère aux matériaux lignocellulosiques, aux papiers et cartons, des propriétés de barrière à l’eau et aux corps gras pourrait se substituer au traitement de résine fluorée, toxique pour l’environnement. Seule une licence a été vendue pour l’instant en Corée.

Un investissement déterminant

Ce projet implique 17 millions d’euros d’investissement, dont la moitié portée par le fonds d’investissement Ansval Invest France. Les élus sollicitent le soutien financier de Bpifrance, actionnaire à hauteur de 20 % de Sequana, pour cette machine qui pourrait être fabriquée par l’industriel isérois Allimand (54 millions de chiffre d’affaires prévisionnel en 2015). Un investissement qui pourrait être déterminant sur le marché des emballages alimentaires en progression de 6 % par an. Un autre projet concerne la production de papier d’hygiène. 40 salariés pourraient être repris pour cette activité.

Vincent Charbonnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS