La Chine volera-t-elle au secours de Boeing?

Alors que Boeing a traversé un été difficile, le patron de l'avionneur américain espère un gros contrat de la Chine qui scellerait une hypothétique fin de la guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Chine volera-t-elle au secours de Boeing?
L'usine de Boeing à Everett, dans l'Etat de Washington.

Boeing pourrait recevoir une importante commande d'avions de la Chine en cas d'accord avec les Etats-Unis pour mettre fin à la guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales, a déclaré à Reuters le PDG de l'avionneur américain.

S'exprimant dans une usine de Boeing à Everett, dans l'Etat de Washington, Dennis Muilenburg a toutefois jugé "difficile de prédire" quand un accord commercial pourrait être signé entre les Etats-Unis et la Chine. "C'est difficile", a-t-il dit. "Mais je pense qu'au bout du compte ils trouveront une solution car c'est dans leur intérêt réciproque et nous pensons que notre activité dans l'aviation sera un élément de la solution finale." "Nous espérons qu'en cas de solution commerciale, elle sera aussi bénéfique aux commandes d'avions", a ajouté le PDG de Boeing, qui a traversé un été catastrophique et essuie toujours les conséquences de la crise du 737 Max.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

Boeing, premier exportateur des Etats-Unis

L'avionneur américain, qui se présente comme le premier exportateur des Etats-Unis, a livré l'an dernier plus d'un avion sur quatre à des clients en Chine, où il estime la demande à 7.700 nouveaux appareils sur les 20 prochaines années pour une valeur globale de 1.200 milliards de dollars (1.082 milliards d'euros).

A LIRE AUSSI

Au cours de la prochaine décennie, la Chine devrait ravir aux Etats-Unis le statut de premier marché mondial de l'aviation. Les analystes observent cependant que les incertitudes et le ralentissement économique liés à la guerre commerciale avec les Etats-Unis l'ont amenée depuis plusieurs mois à suspendre toute grosse commande d'avions, aussi bien auprès de Boeing que de son concurrent européen Airbus.

La fin des commandes de la Chine depuis plus d'un an

"Il est difficile de prédire si un accord pourra ou non être trouvé", a dit Dennis Muilenburg. "La Chine ne commande plus d'avions depuis un an, un an et demi. Cette demande réprimée est toujours là. Le besoin d'avions est réel."

Avec Reuters (Eric M. Johnson, Bertrand Boucey pour le service français)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS