Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Chine veut devenir leader mondial en intelligence artificielle, doublant les Etats-Unis

, , ,

Publié le , mis à jour le 21/07/2017 À 13H57

La Chine affiche l'ambition de devenir le numéro un mondial d'ici à 2025 dans le domaine de l'intelligence artificielle, menaçant la domination des Etats-Unis en la matière.

La Chine veut devenir leader mondial en intelligence artificielle, doublant les Etats-Unis
La Chine affiche l'ambition de devenir le numéro un mondial d'ici 2025 dans le domaine de l'intelligence artificielle, menaçant la domination des Etats-Unis en la matière. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon
© Kim Kyung Hoon

Pékin a rendu public jeudi soir un plan de développement national de l'intelligence artificielle, visant à faire passer son poids économique de plus de 150 milliards de yuans (22,15 milliards de dollars) à l'horizon 2020 à 400 milliards de yuans (59,07 milliards de dollars) d'ici 2025, selon des chiffres du Conseil d'Etat (gouvernement).

Avec un tel plan, la Chine cherche à rivaliser avec les leaders américains du marché que sont Google et Microsoft, ne voulant pas être à la traîne dans des technologies de plus en plus cruciales à des domaines comme la voiture intelligente ou l'énergie.

"Les pouvoirs régionaux et le gouvernement central soutiennent cet effort en faveur de l'intelligence artificielle", a déclaré Rui Yong, responsable du pôle technologique chez le fabricant d'ordinateurs Lenovo, qui s'exprimait jeudi en marge d'une conférence à Shanghai.

"Nous devons prendre l'initiative pour nous attaquer résolument à cette nouvelle étape du développement de l'intelligence artificielle et avoir une avance en termes de compétitivité", a déclaré le gouvernement chinois.

Les Etats-Unis ont rendu public en octobre 2016 un plan comparable de développement de l'intelligence artificielle.

Pékin a d'ores et déjà massivement investi dans l'intelligence artificielle, et le Premier ministre, Li Keqiang, a parlé à cet égard de "technologie stratégique" dans un rapport annuel rendu public cette année.

En février, l'organe étatique de planification chinoise a inauguré un laboratoire d'intelligence artificielle en partenariat avec Baidu, le principal moteur de recherche chinois.

(Reuters)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle