La Chine va enquêter sur FedEx après des colis de Huawei mal acheminés

PEKIN (Reuters) - La Chine va enquêter sur FedEx pour savoir si l'entreprise américaine a porté atteinte aux droits et intérêts de ses clients, a rapporté ce week-end l'agence de presse officielle Chine nouvelle.
Partager
La Chine va enquêter sur FedEx après des colis de Huawei mal acheminés
La Chine va enquêter sur FedEx pour savoir si l'entreprise américaine a porté atteinte aux droits et intérêts de ses clients, a rapporté ce week-end l'agence de presse officielle Chine nouvelle. /Photo prise le 17 mai 2017/REUTERS/Mike Blake

Le groupe chinois de télécoms Huawei avait déclaré vendredi à Reuters qu'il était en train de revoir sa relation avec FedEx, estimant que celui-ci a détourné vers les Etats-Unis deux colis destinés à Huawei en Asie et qu'il a tenté d'en rediriger deux autres. FedEx a déclaré que les colis avaient été "mal acheminés par erreur".

Alors que les tensions entre la Chine et les Etats-Unis s'accentuent, le ministère chinois du Commerce a annoncé vendredi qu'il préparerait une liste noire de sociétés et d'individus étrangers "peu fiables" portant atteinte aux intérêts des sociétés chinoises. Il n'a pas donné de noms.

Washington a mis le mois dernier Huawei sur une liste noire qui empêche de fait les entreprises américaines de faire affaire avec Huawei.

Chine nouvelle a rapporté sans plus de précisions que FedEx, récemment, n'avait pas livré des colis aux bons destinataires et aux bonnes adresses en Chine.

Dans un communiqué publié sur son site internet, FedEx a déclaré qu'il "coopérerait pleinement dans toute enquête réglementaire sur la manière dont nous servons nos clients".

FedEx China avait présenté des excuses mardi dernier sur son compte de réseau social chinois pour une "mauvaise gestion" de colis de Huawei et avait assuré qu'il n'y avait pas de "pression externe" pour détourner les colis.

Washington estime que Huawei, le plus grand fabricant de solutions de réseaux de télécommunications au monde, constitue une menace potentielle d'espionnage en raison de ses liens étroits avec le gouvernement chinois. Huawei a nié à plusieurs reprises être contrôlé par le gouvernement, l'armée ou les services de renseignement chinois.

(Ryan Woo et Pei Li, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS