La Chine se dote d’une nouvelle fusée, la Long March 7, et vise Mars à l’horizon 2020

L'agence spatiale chinoise vient de réussir le lancement inaugural de sa nouvelle fusée, la Long March 7. Cette première étape est l'une des plus importantes pour la Chine dans le domaine spatiale. Le CNSA veut même atteindre Mars d'ici 2020.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Chine se dote d’une nouvelle fusée, la Long March 7, et vise Mars à l’horizon 2020

Une étape cruciale vient d’être franchie par l’agence spatiale chinoise. Le 25 juin, les équipes de la CNSA (China national space administration) ont réussi le lancement inaugural de leur nouvelle fusée, la Long March 7, ou Chang Zheng 7 (CZ-7) en chinois.

Des débuts réussis

Pour l’occasion, la Chine s’est même dotée d’un nouveau centre de tir. Le décollage a eu lieu depuis le centre de lancement Wenchang situé sur l’île Hainan, l’endroit le plus au sud du territoire chinois.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans le détail, la Long March 7 a été pensé comme une version modernisée de la fusée CZ-2F. Haute de 53 mètres, elle dispose de deux moteurs YF-100. Développés en 2000, ses moteurs lui octroient une puissance de 122 tonnes.

Pour son premier lancement, la nouvelle fusée chinoise a embarqué une maquette de sa prochaine génération de capsule d’équipage. Elle sera ensuite utilisée pour réaliser les voyages de ravitaillement de la station spatiale chinoise, Tiangong 2, prévue pour être lancée en septembre.

Des projets en pagaille

Deux autres fusées vont suivre : la Long March 5, et la Long March 6. Le premier modèle sera un lanceur lourd et le second enverra des satellites légers en orbite. Cette famille de lanceur permettra à l’horizon 2022 de construire et mettre en service une station spatiale permanente et habitée, Tiangong 3.

Entre temps, l’agence spatiale chinoise compte engranger les exploits. D’ici 2018, le CNSA veut envoyer la sonde Chang’e-4 sur la face cachée de la Lune. Deux ans plus tard, "un pas de géant" sera réalisé d’après Xu Dazhe, le directeur du CNSA avec l’envoi d’un rover sur Mars. Mais au-delà de ses annonces, l’agence chinoise s’est montrée très discrète sur les détails de ses deux missions.

Revivez le premier décollage de la Long March 7 :

Pierre Monnier

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS