Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Chine retarde la vente des mémoires flash NAND de Toshiba

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Faute du feu vert de Pékin, Toshiba ne finalisera pas la vente de ses mémoires flash NAND dans les délais prévus. Mais le groupe japonais d’électronique semble déterminé à mener l’opération jusqu’au bout « le plus tôt possible ».

La Chine retarde la vente des mémoires flash NAND de Toshiba
Usine de mémoires flash NAND de Toshiba à Yokkaichi, au Japon

La vente des mémoires flash NAND de Toshiba au consortium Pangea ne sera pas finalisée avant la fin de mars 2018 comme prévu au départ. En cause : la Chine qui traine des pieds pour accorder sa bénédiction à l’opération.

Le groupe japonais d’électronique n’entend pas pour autant se défaire de son accord avec le consortium Pangea pour envisager d’autres options comme le maintien de 100% de l’activité en interne, l’entrée d’investisseurs financiers dans le capital ou encore l’introduction en Bourse. Il se montre attaché à la finalisation de la transaction "le plus tôt possible".

La vente moins urgente qu'avant

Après la vente de ses actifs de Westinghouse Electric, sa filiale dans le nucléaire aux Etats-Unis, Toshiba a redressé la structure de son bilan financier, sauvant sa place dans la première section de la Bourse de Tokyo. La vente de ses mémoires flash NAND, engagée pour sauver le groupe de la faillite, n’est plus une urgence. Des voix s’élèvent au Japon en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle