La Chine meilleure exportatrice que l’Allemagne ?

Dans le domaine des exportations, l’Allemagne semble s’effacer derrière la Chine qui profite de la reprise. Une vérité qui mérite d’être nuancée.

Partager

La Chine meilleure exportatrice que l’Allemagne ?

L’excédent commercial de l’Allemagne, deuxième exportateur mondial, s’est contracté au mois de janvier à 8 milliards d’euros contre 13,4 milliards d’euros le mois précédent, selon les chiffres publiés mercredi par l’Office fédéral des statistiques. Les exportations se sont établies à 63,9 milliards d’euros contre 69,2 milliards en décembre, soit une baisse de plus de 6% sur un mois.

Pour Gilles Untereiner, le directeur général de la chambre de commerce et d’industrie française en Allemagne, cela n’est que conjoncturel. Structurellement, « l’Allemagne est positionnée sur une activité à forte valeur ajoutée et réussit particulièrement dans les biens d’équipements intermédiaires. L’Allemagne exporte dans ce domaine 30 à 70%. Et comme l’économie repart, les usines se rééquipent, ce qui aura un impact direct sur les exportations», souligne-t-il. Notre voisin outre Rhin est l’usine des usines du monde.

L'Usine des usines

Si en 2009, la demande pour les produits « made in germany » était en berne, les exportations devraient repartir, nous dit Gilles Untereiner. Le carnet de commande de début mars est prometteur et semble de bon augure pour la vitalité du commerce extérieurs des mois à venir. Au final le chiffre décevant de janvier « ne signifie sans doute pas la fin de la reprise des exportations », analyse Simon Junker, économiste chez Commerzbank.
Cependant, il semble peu probable que la première économie d’Europe puisse récupérer son titre de championne du monde des exportation que la Chine le lui a ravi l’année dernière, après des années au coude à coude.

Alors qu’en Allemagne, les exportations ont subi une baisse surprise en janvier, celles chinoises semblent s’être envolées pour le mois de janvier. En hausse consécutive pour le troisième mois, la Chine a engrangé un excédent commercial de 7,61 milliards de dollars, selon le communiqué des Douanes chinoise paru mercredi. Les exportations de la troisième économie de la planète ont bondi de 45,7% sur un an, leur plus fort taux en trois ans.

Aussi remarquable que puisse être cette performance, « il faut nuancer ce chiffre », précise Bei Xu, économiste spécialisée sur laChine chez Natixis. « Il y a un effet de base. Le taux d’évolution est exprimé en glissement annuel. Or, ce chiffre de février 2010 est calculé en fonction de février 2009, au pire de la crise », explique l’économiste.

L'Atelier du monde

Le chiffre de 45,7% de croissance annuelle n’est pas aussi spectaculaire qu’il y paraît et le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, estime que la reprise reste « fragile ». Selon lui, il faudrait « trois ans pour que les exportations rebondissement à leur niveau de 2008 ». La Chine doit faire face à une économie encore ébranlée et mettra du temps à retrouver tous les débouchés d’avant crise. Quant à son titre de champion mondial de l’exportation, un bémol peut être mis. La Chine est spécialisée dans des activités de transformation. « En moyenne, plus de la moitié d’un produit chinois exporté a été produit grâce à des biens importés. Par exemple, s i la chine est la première en exportation d’ordinateur, il faut savoir que 90% de ses composants électroniques proviennent de l’étranger», précise Xu Bei.

En attendant, la Chine craint une réévaluation de sa monnaie. Or « l’appréciation d’un point du yuan entrainerait une baisse point du taux de profit net des secteurs intensif en main d’œuvre », souligne Xu Bei, l’économiste de Natixis. Cela signerait la fin de l’industrie du jouet, du textile et de l’emballage en Chine et le début de sa délocalisation dans les pays asiatiques moins développés et moins coûteux. Entre l’atelier du monde et l’Usine des usines, le combat pour la première place a toujours été serré. Mais, alors que le spectre des délocalisations commence à hanter les chinois, la stratégie allemande semble se légitimer.

Morgane Remy

MORGANE REMY

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS