Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Chine fait décrocher Apple pour la première fois depuis 2001

Ridha Loukil

Publié le

Malgré un rebond au quatrième trimestre 2016, Apple termine l’année 2016 avec des résultats en forte baisse, la première depuis la crise de 2001. En cause : l’effondrement de 21,5% de ses ventes en Chine. Un revers qui l’oblige à placer son salut en Inde.

La Chine fait décrocher Apple pour la première fois depuis 2001
Tim Cook, PDG d'Apple, souffle mais n'est pas au bout de sa peine
© Le magit - Flickr - C.C.

Les entreprises citées

Après trois trimestres consécutifs de recul, Apple renoue avec la croissance au quatrième trimestre 2016. Le rebond est tel que ses ventes d’iPhones, de Mac, d’Apple Watch et de services atteignent des records. Le géant californien des mobiles a écoulé 78,3 millions d’iPhone, en hausse de 5% par rapport au quatrième trimestre 2015. De quoi détrôner Samsung et prendre (sans doute provisoirement) la première place mondiale avec 17,8% du marché, contre 17,7% pour son concurrent coréen, selon Strategy Analytics. Malgré un plongeon des ventes d’iPad de 19%  en volume et de 22% en valeur, le chiffre d’affaires total progresse de 3% à 78,3 milliards de dollars.

Baisse de tous les produits en 2016

Mais ce sursaut ne suffit pas à effacer le déclin accumulé sur les trois premiers trimestres. Apple clôture son exercice fiscal au 30 septembre. Nous avons reconstitué les résultats sur l’année calendaire 2016. Les chiffres s’avèrent mauvais avec une chute des livraisons de tous les produits : -7% des iPhone, -14% des iPad, -9% des Mac et -8% des Apple TV et Apple Watch. Seuls les services augmentent de 20% à 25,5 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires total dévisse de 7,1% à 218,3 milliards de dollars, le bénéfice d’exploitation se contracte de 17% à 59,2 milliards de dollars et le bénéfice net fond de 16% à 45,2 milliards de dollars. C’est la première baisse d’Apple depuis l’implosion de la bulle internet en 2001.

La cause de ce décrochage réside en Chine. Dans ce pays, premier marché mondial des mobiles, les ventes d’Apple se sont écroulées de 21,5% à 46,3 milliards de dollars. Depuis le deuxième trimestre 2016, l’Empire du milieu n’est plus que le troisième marché de la firme à la pomme derrière l’Amérique du Nord et l’Europe, alors qu’auparavant il était son deuxième marché. Ce résultat traduit une perte de terrain en faveur de marques locales comme Huawei, Oppo, Vivo ou LeEco, dont la croissance atteint deux, voire trois chiffres.

Campagne de dénigrement en Chine

Apple a également beaucoup souffert d’une campagne de dénigrement de la sécurité de l’iPhone par les médias chinois. La télévision publique fait régulièrement état d’explosion ou d’incendie du célèbre smartphone américain. Certains voient dans cette campagne une manœuvre politique visant à faire pression sur le nouveau président américain Donald Trump. Apple serait l’otage des futures tensions commerciales entre Washington et Pékin. En cas de mesure antichinoise de la part de la Maison Blanche, le gouvernement chinois brandit la menace d’interdire la vente d’iPhone pour des raisons de sécurité.

Tim Cook, PDG d’Apple, ne se fait guère d’illusions sur la Chine. Désormais, il place son salut en Inde, pressenti comme le prochain Eldorado des mobiles. Récemment, il a multiplié les voyages à New Delhi et les rencontres avec le gouvernement de Narenda Modi dans l’objectif d’assouplir les conditions de vente d’Apple dans le pays. Pour cela, il est prêt à s’inscrire dans le programme « Make in India » en fabriquant ses produits sur place, comme le font certains de ses grands concurrents comme Samsung, Xiaomi ou Lenovo. Pour cela, il compte s’appuyer sur l'usine du sous-traitant taiwanais Wistron à Bangalore, dans l'Etat de Karnataka. L'assemblage local de l'iPhone devrait débuter en avril 2016.

Cap sur les services

Une chose est sûre : Apple est en train d’atteindre un plateau. Du moins dans les matériels. Son avenir se joue désormais dans les services. Avec un parc de plus de 1 milliard d’iPhone en service, le géant de Cupertino dispose d’un gisement à fort potentiel de croissance.

Les chiffres d’Apple en 2016

Effectif : 116 000 personnes dans le monde

Chiffre d’affaires : 218,3 milliards de dollars (-7,1%)

Répartition : iPhones (64%), iPad (9%), Mac (10%), Apple TV et Apple Watch (5%), services (12%)

Bénéfice d’exploitation : 59,2 milliards de dollars

Bénéfice net : 45,2 milliards de dollars

Les chiffres de ventes

iPhone : 215,4 millions (231,5 millions en 2015)

iPad : 42,5 millions (49,5 millions en 2015)

Mac : 18,5 millions (20,4 millions en 2015)

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle