La Chine exhorte la Suède à annuler le bannissement de Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G

PÉKIN (Reuters) - La Suède devrait faire marche arrière sur sa décision d'interdire les équipements des chinois Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G en vue de la mise aux enchères de la cinquième génération de communications mobiles prévue en novembre afin d'éviter un "impact négatif" sur ses propres entreprises, a dit le ministre chinois des Affaires étrangères.
Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Chine exhorte la Suède à annuler le bannissement de Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G
La Suède devrait faire marche arrière sur sa décision d'interdire les équipements des chinois Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G en vue de la mise aux enchères de la cinquième génération de communications mobiles prévue en novembre afin d'éviter un "impact négatif" sur ses propres entreprises, a dit le ministre chinois des Affaires étrangères. /Photo d'archives/REUTERS/John Sibley

"La Chine exprime un fort mécontentement à l'égard de la Suède", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian, lors d'un point de presse régulier tenu mercredi à Pékin.

L'autorité suédoise des télécom (PTS) a exclu mardi l'utilisation des équipements de Huawei et de ZTE par les entreprises participant aux enchères du spectre 5G prévue le mois prochain..

"La Suède devrait maintenir une attitude objective et juste, et corriger sa mauvaise décision, afin éviter d'avoir un impact négatif sur la coopération économique et commerciale entre la Chine et la Suède et sur les activités des entreprises suédoises en Chine", a déclaré Zhao.

Le PTS a dit avoir suivi les recommandations des Forces Armées et du service de sécurité suédois décrivant la Chine comme "l'une des plus grandes menaces à l'encontre de la Suède".

Suite aux pressions en provenance de Washington, les gouvernements européens ont resserré les contrôles sur les entreprises chinoises participant à la construction des réseaux télécoms, le gouvernement de Donald Trump affirmant qu'elles pourraient espionner pour le compte de Pékin, ce que Huawei a démenti à plusieurs reprises.

Mercredi, l'équipementier télécoms suédois Ericsson a fait état d'un bénéfice trimestriel courant supérieur aux prévisions des analystes, soutenu notamment par plusieurs contrats remportés en Chine pour le déploiement de la 5G.

(Gabriel Crossley, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS