La Chine et les États-Unis aiment le brevet européen

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les demandes de brevets européens ont progressé de 4,8 % en 2015. Les principaux responsables sont la Chine (+ 22,2 %) et les États-Unis (+ 16,4 %), indique l’Office européen des brevets (OEB). Les États-Unis sont en tête des demandes, suivis par l’Allemagne, le Japon, la France et les Pays-Bas. Le secteur des technologies médicales reste le plus fort demandeur (+ 11 % en 2015). Philips s’est hissé en 2015 à la première place des demandeurs, devançant Samsung. Suivent LG, Huawei et Siemens. Le grand chantier de l’OEB en 2016 est la mise en œuvre du brevet unitaire européen, qui protégera une innovation dans de nombreux pays de l’Union pour un coût réduit. Mais sa naissance est conditionnée à la création d’une juridiction unifiée, qui attend encore la ratification[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte