L'Usine Auto

La Chine et le premium, moteurs des ventes de PSA en 2013

, ,

Publié le

Malgré des ventes en baisse de 4,9% dans le monde en 2013, PSA Peugeot Citroën poursuit sa stratégie d'internationalisation et de montée en gamme. La Chine s'impose comme le deuxième marché du groupe après la France et les véhicules premium représentent désormais 19% des ventes, contre 9% en 2009.

La Chine et le premium, moteurs des ventes de PSA en 2013 © PSA

PSA Peugeot Citroën a fait état ce lundi 20 janvier d'une baisse de 4,9% de ses ventes mondiales en 2013. Le constructeur automobile, qui prépare une augmentation de capital à l'issue de laquelle l'Etat français et le chinois Dongfeng devraient devenir actionnaires, a commercialisé l'an dernier un total de 2,82 millions de voitures et utilitaires légers à travers le monde.

Des ventes quasi stables sans l'Iran

En excluant l'Iran, où ses ventes de voitures en kit sont suspendues depuis février 2012 suite au durcissement des sanctions économiques contre Téhéran, les résultats commerciaux de PSA ressortent en revanche quasi stables, avec une baisse de 0,1% contre -8,8% en 2012.

En Europe, où PSA n'a pas réussi l'an dernier à endiguer la baisse de sa part de marché (11,9% contre 12,7% en 2012), ses ventes ont reculé de 7,3%, notamment en Allemagne, rétrogradée de la 4e à la 8e place des marchés du groupe.

Poursuite de l'internationalisation du groupe

En revanche, en Chine, son deuxième marché derrière la France, les ventes du constructeur ont bondi de 26,1%, à 557 000 unités.
"La Peugeot 3008, la Citroën C4L, lancée en début d'année, la Peugeot 301 et la Citroën C-Elysée proposées dès le second semestre 2013 ont contribué fortement au développement commercial du Groupe en Chine", souligne le groupe dans son communiqué.

Avec également une croissance de 7% de ses ventes en Amérique Latine à 303 000 unités, le groupe a donc poursuivi sa stratégie d'internationalisation. En 2013, PSA a réalisé 42% des ses ventes hors d'Europe et s'estime ainsi "en ligne avec son objectif de réaliser 50% de ses ventes hors d'Europe en 2015".

Montée en gamme

Autre stratégie mise en place pour sortir de la crise : la montée en gamme. Et dans ce domaine, PSA met en avant les bonnes performances de sa ligne DS. Les véhicules premium ont représenté 19% des ventes en 2013, soit 540 000 unités, contre seulement 9% en 2009.

Si PSA fait donc encore face à des difficultés, le constructeur français donne donc des signes encourageants. Prochaine étape le 19 février prochain pour les résultats financiers du groupe. PSA devrait alors tourner une page importante de son histoire en annoncant son augmentation de capital ainsi que la prise de commandes de Carlos Tavares, en remplacement de Philippe Varin.

Julien Bonnet

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte