Electronique

La Chine des puces frappée au cœur par l’embargo américain contre SMIC

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le fondeur chinois des puces SMIC confirme l’embargo américain décrété à son encontre. Un coup dur car ce fabricant est au cœur de la stratégie chinoise de développement dans les semi-conducteurs. L’impact va au-delà de la Chine et touche, par effet boomerang, des entreprises américaines comme Apple, Broadcom ou Qualcomm.  

La Chine des puces frappée au cœur par l’embargo américain contre SMIC
Salle blanche d'une usine de puces de SMIC à Shanghai.
© SMIC

Le fondeur chinois de puces SMIC (Semiconductor Manufacturing International Corporation) a confirmé, le 4 octobre 2020, aux investisseurs l’embargo américain décrété à son encontre. Il en a eu la confirmation par ses fournisseurs et équipementiers yankees qui ne peuvent plus désormais lui livrer certains équipements et matériaux sans l’autorisation du département américain du commerce.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte