La Chine contrôlera davantage les investissements étrangers

SHANGHAI (Reuters) - La Chine a publié samedi un nouveau protocole de contrôle des investissements étrangers, pour des raisons de sécurité nationale, mais assure qu'il ne s'agit pas de mesures protectionnistes.
Partager
La Chine contrôlera davantage les investissements étrangers
En photo, le président chinois Xi Jinping (à gauche) et le Premier ministre Li Keqiang (à droite). La Chine a publié samedi un nouveau protocole de contrôle des investissements étrangers, pour des raisons de sécurité nationale, mais assure qu'il ne s'agit pas de mesures protectionnistes. /Photo prise le 23 octobre 2020/REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

Ces nouvelles règles, présentées par la Commission nationale pour le développement et la réforme (NDRC), s'appliquent aux investissements ciblant les secteurs militaires et aux prises de participations majoritaires dans des secteurs clés comme l'énergie, les ressources naturelles, l'agriculture, les infrastructure internet ou encore les services financiers.

"Ce n'est qu'en étant plus offensif pour prévenir les risques liés à la sécurité que la Chine pourra construire des fondations solides nécessaires à une ouverture plus large sur l'extérieur", a dit la Commission.

Ces nouvelles mesures font écho aux pratiques internationales actuelles et doivent permettre de protéger les intérêts nationaux, au moment d'ouvrir davantage le marché, précise le NDRC.

Ces annonces interviennent alors que le président des Etats-Unis, Donald Trump, alimente, dans les dernières semaines de son mandat, les tensions avec la Chine, en faisant ajouter des dizaines d'entreprises chinoises à la liste noire du département américain de la Défense.

Publier ces règles sur l'investissement ne constitue pas une forme de protectionnisme, ou un retour en arrière sur les politiques d'ouverture du pays, a dit le NDRC en précisant qu'une "ouverture du marché sans protection n'était pas tenable sur le long terme".

Des pays comme les Etats-Unis, l'Australie, l'Allemagne, le Japon ou même l'Union européenne ont mis en place ou révisé leurs mécanismes d'autorisation des investissements étrangers dans les dernières années, a ajouté la commission.

Une agence chargée de veiller aux intérêts nationaux, placée sous l'autorité du NDRC et du ministère du Commerce, sera mise en place pour faire appliquer ces nouvelles règles.

Ces mesures, qui devraient entrer en vigueur dans 30 jours, font suite à l'adoption d'une loi l'année dernière visant à ouvrir davantage le marché aux investissements étrangers.

(Samuel Shen et David Stanway, version française Caroline Pailliez)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS