La Chine avertit les sociétés internet contre toutes pratiques anticoncurentielles

PÉKIN (Reuters) - L'Administration d'État chinoise pour la régulation des marchés (SAMR), qui vient tout juste d'infliger une amende record à Alibaba, a déclaré mardi avoir averti plus d'une trentaine de sociétés internet contre l'utilisation de pratiques interdites, comme l'usage forcé de leur plate-forme, et de prendre l'exemple d'Alibaba comme un avertissement.
Partager
La Chine avertit les sociétés internet contre toutes pratiques anticoncurentielles
L'Administration d'État chinoise pour la régulation des marchés (SAMR) a déclaré mardi avoir averti plus d'une trentaine de sociétés internet contre l'utilisation de pratiques interdites, comme l'usage forcé de leur plate-forme. /Photo prise le 5 février 2021/REUTERS/Thomas Peter

La SAMR a déclaré s'être entretenue avec 34 entreprises dont Tencent, ByteDance et JD.com, et leur a ordonné de procéder à des auto-inspections d'ici un mois. Les sociétés jugées en infraction feront face à des "punitions sévères".

La Chine a imposé samedi une amende de 2,31 milliards d'euros au géant internet, la plus forte amende antitrust jamais imposée dans le pays. Dans son avertissement mardi, la SAMR a exhorté les entreprises concernées à tenir compte du sort d'Alibaba.

Depuis plusieurs mois, Pékin tente de freiner les pratiques anticoncurrentielles dans l'économie en ligne chinoise, un secteur florissant. Le gouvernement a promulgué en février de nouvelles directives anti-monopole axées sur les sociétés de plateformes internet dans l'espoir de les empêcher d'abuser d'une position dominante sur le marché.

Alibaba et son fondateur, Jack Ma, ont été particulièrement visés après que le milliardaire a critiqué la réglementation financière chinoise. L'introduction en Bourse de la filiale d'Alibaba, Ant Group, a été suspendue à Shanghai et à Hong Kong.

Mardi, quatre sources proches du dossier ont indiqué à Reuters que l'introduction en bourse aux Etats-Unis de la société chinoise Waterdrop Inc, soutenu financièrement par Tencent, était retardée en raison de réserves émises par la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances (CBIRC) qui juge le modèle économique de la société trop risqué.

Waterdrop a démenti le fait que les régulateurs chinois s'opposaient à son projet d'introduction en Bourse et a indiqué que ses dirigeants étaient en communication régulière avec les régulateurs.

(Tony Munroe et Sophie Yu, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS