Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La Chine assouplit les règles dans l'automobile

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

La Chine assouplit les règles dans l'automobile
Un plan pour attirer de nouveaux acteurs étrangers.

C’était une obligation pour les constructeurs automobiles étrangers désireux de s’installer en Chine. Volkswagen, PSA ou Renault s’y sont pliés. Pékin a annoncé son intention de mettre fin à la règle obligeant les acteurs européens ou américains à s’allier avec un partenaire local pour opérer dans le pays, sans avoir la possibilité de détenir plus de 50 % de la co-entreprise ainsi créée. Dès cette année, cette contrainte sera levée dans le cadre de la production de véhicules électriques et hybrides. La dispense s’appliquera en 2020 pour les véhicules commerciaux, puis en 2022 pour les voitures particulières. D’aucuns voient dans ce plan un moyen pour la Chine d’attirer de nouveaux acteurs étrangers, notamment dans l’électrique, afin d’asseoir sa domination mondiale sur cette nouvelle offre. Le pays ne manque pas d’arguments : toutes motorisations confondues, la Chine, premier marché automobile mondial, a vu les ventes de véhicules continuer à progresser à un peu plus de 28 millions d’unités en 2017. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle