La Chine accepte d'importer plus de produits américains

WASHINGTON (Reuters) - La Chine a accepté de prendre des mesures pour importer davantage de produits américains afin de réduire le déficit commercial des Etats-Unis, annoncent les deux pays dans un communiqué conjoint.

Partager

La Chine accepte d'importer plus de produits américains
La Chine a accepté de prendre des mesures pour importer davantage de produits américains afin de réduire le déficit commercial des Etats-Unis. /Photo prise le 27 avril 2018/REUTERS/Jason Lee

Ils ne mentionnent toutefois pas l'objectif de 200 milliards de dollars de réduction de l'excédent chinois, avancé un peu plus tôt par la Maison blanche.

Pékin et Washington promettent de poursuivre leurs discussions sur la réduction de cet excédent, proche de 335 milliards de dollars par an, qui menace de donner lieu à une guerre commerciale.

"Il y a un consensus en faveur de la mise en oeuvre de mesures efficaces pour réduire substantiellement le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine", peut-on lire dans le communiqué.

"Pour répondre aux besoins de consommation croissants des Chinois et à la nécessité d'un développement économique de qualité, la Chine augmentera considérablement ses achats de biens et de services aux Etats-Unis, ce qui contribuera à soutenir la croissance et l'emploi aux Etats-Unis", poursuivent les auteurs.

Pékin, ajoutent-ils, "procèdera à des modifications pertinentes de ses lois et règlements", notamment sur la propriété intellectuelle, pour permettre une augmentation des importations américaines.

La déclaration a été rédigée à l'issue de négociations menées jeudi et vendredi à Washington en présence du vice-Premier ministre chinois Liu He.

Donald Trump, qui a fait de la réduction du déficit commercial avec la Chine l'un des thèmes-phares de sa campagne électorale, a donc fixé l'objectif à 200 milliards de dollars, faute de quoi il menace d'appliquer de nouveaux droits de douane à certaines catégories de produits chinois.

Son conseiller économique Larry Kudlow a annoncé vendredi que ses interlocuteurs chinois s'étaient engagés à faire le nécessaire pour y parvenir. L'information, annoncée un peu plus tôt de sources américaines, a toutefois été démentie par Pékin.

(Ginger Gibson, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS