La cheminée bois adopte le catalyseur

Première mondiale. L'entreprise alsacienne Fondis, réputée pour ses cheminées fonctionnant au bois, lancera en fin d'année un modèle intégrant un catalyseur qui diminue la pollution de 90 %.


Les énergies renouvelables, tel le bois, présentent des vertus indéniables face à l'émission de gaz à effet de serre. Pourtant, elles restent encore polluantes. Ainsi, à chaque utilisation et quel que soit le régime de combustion, tous les appareils de chauffage au bois du marché émettent près d'une centaine de composés chimiques considérés comme polluants. Il s'agit principalement du monoxyde de carbone (CO), de composés organiques volatils (COV), d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et de particules solides.

Partant de ce constat, la PME alsacienne Fondis dévoilera à la fin de l'année une technologie novatrice baptisée Zéro CO. Le procédé consiste à équiper l'avaloir du foyer de ses cheminées d'un catalyseur de type métallique, à la surface duquel est déposé un principe actif développé spécifiquement par Fondis. A son contact, les matières organiques polluantes s'oxydent et deviennent alors non polluantes.

Trois ans de développement

« Nous avons adapté à nos problèmes spécifiques ce qui existe déjà dans le domaine du poids lourd », explique Frédéric Hass, directeur technique et responsable du bureau d'études de Fondis. « Par contre, il nous a fallu trouver le couple optimal treillis métallique / métal de revêtement, ainsi que les dosages précis des différents matériaux. Des brevets sont d'ailleurs en cours de dépôts ». Pour cela, Fondis a fait travailler un post-doctorant pendant 3 ans puis l'a embauché. Des chercheurs extérieurs tels ceux du Laboratoire de Gestion des Risques et Environnement de Mulhouse (68) et l'Institut Régional des Matériaux Avancés de Ploemeur (56) ont aussi été mis à contribution. « Tout cela n'a été possible que grâce au soutien que nous ont apporté l'Ademe et Oseo-Anvar », tient à préciser Frédéric Hass.

Il a aussi fallu dimensionner correctement le catalyseur pour limiter les pertes de charge et trouver le moyen de le faire fonctionner correctement à tous les stades de la combustion, plus particulièrement dans les phases critiques de pollution, allumage et fin de combustion. « Un catalyseur ne fonctionne correctement que lorsqu'il est à bonne température. S'il est trop froid, il s'encrasse. Nous aurions pu demander à l'utilisateur de le court-circuiter en basculant des trappes lors de l'allumage de la cheminée, mais nous voulions quelque chose de simple à utiliser. C'est pourquoi nous avons opté pour un préchauffage électrique par infrarouges, afin qu'il soit opérationnel immédiatement. Le même système assure le maintien en température en fin de flambée. De plus, tous les modèles de foyers fermés que nous avons sortis depuis deux ans ont été conçus pour fournir des conditions de fonctionnement optimales au catalyseur Zéro CO que nous sortons maintenant. Il serait illusoire d'espérer avoir un catalyseur efficace en sortie d'une machine à goudron », constate Frédéric Hass.

Le CO en baisse de 90 %

Cette technologie permet un abattement important des polluants carbonés, en particulier du monoxyde de carbone. En allure normale, les émissions de monoxyde de carbone, avec un excès d'air ramené à 13 %, sont inférieures à 0,03 % en volume de fumée, soit une valeur 10 fois plus basse que le seuil fixé par la charte "Flamme Verte". Pour mémoire, la norme autrichienne, qui est la plus stricte à ce jour en Europe, fixe ce seuil à 0,12 %. De même, les émissions de COV passent de 500 à 70 ppm. Enfin, les émissions de poussières passent de 200 à 20 mg/m3. Des réductions de l'ordre de 90 % par rapport aux cheminées standard et qui restent encore de 30 % à 50 % pour les modèles antérieurs les plus performants de Fondis.

« Et nous avons une satisfaction supplémentaire. Hors des "allures normales", qui bien souvent ne correspondent qu'à une faible partie du temps d'utilisation, notre catalyseur conserve les mêmes capacité de dépollution », conclut Frédéric Hass.

Le lancement officiel de la technologie Zéro CO se fera lors de la première édition du Salon International des Energies Renouvelables et de la Maîtrise de l'Energie (SIREME 2008), qui se tiendra à Paris du 17 au 19 novembre. Et la commercialisation est prévue d'ici la fin de l'année. Il faudra compter un surcoût de l'ordre de 30 % par rapport à un foyer fermé traditionnel si l'on veut un modèle catalysé.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.fondis.com

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

74 - Annecy

Services d'assurances

DATE DE REPONSE 16/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS