Transports

La CGT présente sa contre-réforme

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Si les syndicats sont vent debout contre les propositions du gouvernement pour réformer la SNCF, la CGT a choisi de remettre un contre-rapport au Premier ministre. Pour la CGT, le problème est pris à l’envers. Il ne faut pas partir de l’équilibre financier comme objectif premier, mais des besoins des usagers. Le syndicat milite pour « une entreprise publique unique et intégrée », avec de nouveaux financements (TICPE), la reprise de la dette par l’État dans une structure de défaisance pour libérer 1,7 milliard d’euros par an d’intérêts bancaires, l’arrêt de la sous-traitance et le refus de l’ouverture à la concurrence. Bruxelles appréciera.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte