La CGT lance un site web remonté contre le projet de loi Nome

Interactive, claire et pédagogique, l’arme de la CGT contre le projet de loi sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité (Nome) a été mise en ligne mercredi. Le syndicat s’était ému que le Canard enchaîné montre les salariés d’EDF, actionnaires, comme gagnants d’une telle loi.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La CGT lance un site web remonté contre le projet de loi Nome

« Pour savoir.com ». Promettant que « des syndicalistes révèlent des informations », le site mis en ligne hier par la puissante CGT Mines-Energie tire à boulets rouges sur le « hold-up » que constitue la loi Nome. Avec des entretiens vidéo de responsables politiques, une pétition en ligne, un sondage, les principaux documents législatifs de référence et des extraits de presse, le site mise sur le didactisme. On y apprend par exemple que la loi Nome passera à l'assemblée en première lecture le 8 juin 2010 (séances à 15h et à 21h30), le 9 juin 2010 (séances à 15h et 21h30), et le 10 juin 2010 (séances à 9h30, 15h et 21h30).

http://www.poursavoir.fr/accueil.php

Le texte adopté en commission

Le texte du projet de loi adopté en commission des affaires économiques a été publié sur le site de l'Assemblée nationale. Parmi les amendements apportés, le site des autorités organisatrices de la distribution d’électricité Energie 2007 note le volume global maximal d’électricité de base pouvant être cédé : « 100 térawattheures par an ». Par ailleurs, le droit d’accès régulé à l’électricité de base se fait dans un délai d'un mois.

Un précédent avec le Canard Enchaîné

Dans une lettre ouverte reproduite sur son site « Que savoir.com », la CGT s’insurge contre un article Canard Enchainé daté du 19 mai consacré à la loi Nome. En ligne de mire, la fin de l’article, qui « conclut par le fait qu’EDF sera un des bénéficiaires de cette loi, ce que nous avons également écrit, et que par conséquent les actionnaires donc l’Etat et les agents seront les grands gagnants », indique le syndicat. Ce dernier s'indigne : « Ce qui explique le soutien de la CGT au Président d’EDF et sous-entendu à la loi Nome. Quelle perversité intellectuelle faut-il pour arriver à suggérer exactement l’inverse de la réalité ! »


Lire aussi :
Réforme de l'électricité : l'Autorité de la concurrence sceptique
GDF Suez, malmené par la loi Nome
Electricité : "les fournisseurs devraient pouvoir construire des contrats pluriannuels assez rapidement"
Polémique sur les futurs tarifs de l'électricité
La réforme de l'électricité soumise au Conseil d'Etat

Nucléaire à prix d’ami pour les concurrents d’EDF : pas avant mi-2011 (député de l’Oise)
Electricité : l'Etat propulse la réorganisation du secteur

0 Commentaire

La CGT lance un site web remonté contre le projet de loi Nome

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS