La CGPME « découragée » et « inquiète »

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Face à la bronca d’une partie de la gauche et de la jeunesse, le projet de loi sur le travail va être profondément retouché. Pour François Asselin, le président de la CGPME, « ce débat nous inquiète et nous décourage ». Ajoutant : « Tout le monde a le mot “PME” à la bouche, mais personne ne les connaît. On ne veut pas de mal à nos salariés, mais on évolue dans un monde où il faut être toujours plus réactif. Voir de telles résistances au changement… Il faut un minimum de souplesse. Sur tout ce qui coince, on va remettre des barrières, et sur le compte personnel d’activité, on va charger la mule. » Le projet va sans doute perdre ce qui était réservé aux PME, le pouvoir unilatéral des chefs d’entreprise de moins de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte