La CFE CGC de Florange compte sur le projet Ulcos

Sans la mise en œuvre du projet de captage-stockage de CO2, le syndicat estime que les deux hauts fourneaux du groupe ArcelorMittal sont condamnés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La CFE CGC de Florange compte sur le projet Ulcos

"Compte tenu des projections de consommation d'acier en Europe pour les 3-5 prochaines années, pour la CFE-CGC, sans Ulcos la filière liquide est condamnée", a assuré le syndicat dans un communiqué du 5 juin suite à une rencontre avec le président Hollande.

Le syndicat a rapporté notamment des propos tenus par un haut responsable du groupe en mars dernier. Il évoquait le fait que si Ulcos se fait, le groupe fera des investissements sur la filière liquide. Mais dans le cas contraire, il estimait que le groupe verrait et réfléchirait à quoi faire et quand.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ces déclarations font suite à la rencontre des syndicats avec le président de la République François Hollande et le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg lundi. Mais la CFE CGC a elle été reçue mardi. Elle a demandé d’ailleurs que l'Etat pose des conditions avant la signature de la nouvelle convention de chômage partiel (APLD) couvrant le 2e semestre 2011.

En cas d’approbation d’un co-financement du projet Ulcos par Bruxelles, la CFE-CGC exige qu'ArcelorMittal s'engage sur un plan d'investissement pour rénover l'outil industriel et s'assure de maintenir sur place les compétences nécessaires.

La CFE-CGC précise que le montage financier reste à trouver en dépit de l'engagement de l'Etat via le grand emprunt (150 millions), les collectivités territoriales (30 millions) et une participation d'ArcelorMittal.

La réponse de la Commission européenne est attendue pour la dernier trimestre 2012. Même en cas de feu vert de Bruxelles, "les 240 millions seront en réalité remboursés au groupe ArcelorMittal à la tonne de CO2 enfouie sur plusieurs années (...) rendant nécessaire de trouver une solution pour le préfinancement de ces 240 millions", a expliqué le syndicat.

Soucieux de préserver les compétences indispensables dans le cadre d'Ulcos, le syndicat appelle le groupe à "changer sa stratégie et à accepter de redémarrer un haut fourneau à Florange au 1er trimestre 2013 même si la conjoncture ne s'améliore pas".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS