La certification de l’A350 en bonne voie

La certification du dernier long courrier d’Airbus suit un rythme satisfaisant. C’est l’avis de Patrick Ky, le nouveau directeur exécutif de l’Agence européenne pour la sécurité Aérienne.

Partager
La certification de l’A350 en bonne voie

Il n’y pas que la montée des cadences de production de l'A350 à assurer. Il y a sa certification aussi ! Alors qu’Airbus s’apprête dans le courant de l’année 2014 à passer de un à trois appareils produits chaque mois, l’avionneur doit aussi veiller à obtenir la certification de la part de l’Agence européenne pour la sécurité Aérienne (AESA) pour répondre dans les délais aux commandes de ses clients. Une condition sine qua non pour que son nouveau long-courrier puisse s’envoler. Les premiers appareils doivent en effet entrer en service durant le deuxième semestre de l’année 2014.

"Cette certification se passe très bien, assure Patrick Ky, aux manettes de l’AESA depuis le mois de septembre 2013. Nous avons atteint un niveau de maturité dans notre relation avec Airbus qui me permet d’affirmer que le groupe sera capable d’assurer ses engagements en termes de délais". Des propos que le nouveau patron de l’AESA a tenus durant une conférence organisée par l’Association des Journalistes professionnels de l’Aéronautique (AJPAE). La certification pourrait ainsi avoir lieu dans le courant de l’été 2014. Airbus doit livrer après cette date son premier client, la compagnie aérienne Qatar Airways.

Lien de confiance

Pour faire accélérer le processus, l’AESA a modifié sa façon habituelle d’établir une certification. "Nous avons négocié avec les équipes d’Airbus afin de certifier les pièces et systèmes les plus critiques de l’appareil et de déléguer à Airbus la certification des autres pièces", précise Patrick Ky. Une optimisation du processus sur les zones à risques permise grâce à l’expérience accumulée sur des programmes précédents, comme l’A380 et l’A400M. Et au lien de confiance établi entre l’avionneur et l’agence européenne.

L’A350 est un avion de ligne long courrier qui pourra transporter suivant les modèles jusqu’à 350 passagers et dont le budget dépasse les 10 milliards d’euros. Le cinquième et dernier appareil d’essais est en cours d’assemblage sur le site toulousain du groupe. Selon une porte-parole du groupe, le niveau de commandes fermes de l’A350 dépasse aujourd’hui les 800 appareils. Un chiffre qui englobe les trois différents modèles de l’avion.

Olivier James

0 Commentaire

La certification de l’A350 en bonne voie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS