La centrale nucléaire de Cattenom de nouveau survolée par un drone

La centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) a été survolée, pour la deuxième fois en moins d'un mois, par un drone en début de semaine, a indiqué ce mercredi 12 novembre EDF. L'électricien a de nouveau porté plainte.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La centrale nucléaire de Cattenom de nouveau survolée par un drone

Un drone a de nouveau survolé une centrale nucléaire. EDF a indiqué ce mercredi 12 novembre qu'un engin avait été identifié en début de semaine au dessus de la centrale de Cattenom, en Moselle.

Un aéronef détecté dans la nuit de lundi à mardi

Les équipes d'EDF de la protection du site "ont détecté la présence d'un aéronef" dans la nuit de lundi à mardi, et la direction de la centrale a déposé plainte auprès de la gendarmerie locale, selon un bref communiqué publié sur le site internet de la centrale.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un premier aéronef "assimilable à un drone" avait déjà été repéré le 11 octobre sur le périmètre aérien de la centrale Cattenom, et avait fait l'objet d'une première plainte d'EDF. Cet incident n'avait eu "aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations" du site, a rappelé l'électricien.

Des survols de drones encore mystérieux

Le mystère reste entier sur les survols de sites nucléaires en France par des drones depuis début octobre, qui restent non revendiqués à ce jour. Avant le dernier épisode en date à Cattenom, 19 survols de drones avaient été constatés par EDF sur 16 sites différents, sans que les responsables et leurs motivations aient pu être clairement identifiés.

L'interperllation de trois personnes la semaine dernière aux abords de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loir dans le Cher s'est révélée être une fausse piste. Appréhendés avec deux drones, ces individus n'étaient que d'inoffensifs passionnés de modélisme qui voulaient simplement filmer du ciel une maquette d'un bateau sur un lac à proximité de la centrale. L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace a quant à elle démenti depuis le début être à l'origine de ces survols non autorisés.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS