Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La centrale nucléaire de Cattenom de nouveau survolée par un drone

, , , ,

Publié le

La centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) a été survolée, pour la deuxième fois en moins d'un mois, par un drone en début de semaine, a indiqué ce mercredi 12 novembre EDF. L'électricien a de nouveau porté plainte.

La centrale nucléaire de Cattenom de nouveau survolée par un drone © Didier - Panoramio - C.C.

Un drone a de nouveau survolé une centrale nucléaire. EDF a indiqué ce mercredi 12 novembre qu'un engin avait été identifié en début de semaine au dessus de la centrale de Cattenom, en Moselle.

Un aéronef détecté dans la nuit de lundi à mardi

Les équipes d'EDF de la protection du site "ont détecté la présence d'un aéronef" dans la nuit de lundi à mardi, et la direction de la centrale a déposé plainte auprès de la gendarmerie locale, selon un bref communiqué publié sur le site internet de la centrale.

Un premier aéronef "assimilable à un drone" avait déjà été repéré le 11 octobre sur le périmètre aérien de la centrale Cattenom, et avait fait l'objet d'une première plainte d'EDF. Cet incident n'avait eu "aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations" du site, a rappelé l'électricien.

Des survols de drones encore mystérieux

Le mystère reste entier sur les survols de sites nucléaires en France par des drones depuis début octobre, qui restent non revendiqués à ce jour. Avant le dernier épisode en date à Cattenom, 19 survols de drones avaient été constatés par EDF sur 16 sites différents, sans que les responsables et leurs motivations aient pu être clairement identifiés.

L'interperllation de trois personnes la semaine dernière aux abords de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loir dans le Cher s'est révélée être une fausse piste. Appréhendés avec deux drones, ces individus n'étaient que d'inoffensifs passionnés de modélisme qui voulaient simplement filmer du ciel une maquette d'un bateau sur un lac à proximité de la centrale. L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace a quant à elle démenti depuis le début être à l'origine de ces survols non autorisés.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle