La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire placée sous surveillance renforcée par l'ASN

Depuis 2016, l’Autorité de sûreté nucléaire constate une détérioration du niveau de sûreté à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher (18). EDF n’ayant pas redressé le tir, l'ASN vient de la placer en surveillance renforcée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire placée sous surveillance renforcée par l'ASN
EDF pointé du doigt par l'ASN pour manque de surveillance dans la conduite des réacteurs à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher)

En 2016, la hausse du nombre d’événements significatifs (8 classés au niveau 1 de l’échelle INES) à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher, avait déjà alerté l’Autorité de sureté nucléaire (ASN). Ces événements avaient pour origine un défaut de surveillance dans la conduite des réacteurs. Lors d’un contrôle, l’ASN avait aussi repéré "plusieurs défaillances de l’exploitant (EDF) dans l’identification et l’analyse des conséquences des anomalies affectant certains équipements importants pour la sûreté (état apparent dégradé de certains matériels, ne permettant pas de garantir leur bon fonctionnement en l’absence d’analyse supplémentaire)", indique l’ASN dans un communiqué. L’Autorité fait également état d’une dégradation dans la qualité des réponses qui lui sont fournies, ainsi qu’une réactivité insuffisante de l’exploitant.

Défaillance d’EDF

En avril 2017, une nouvelle inspection de deux jours menée avec l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a révélé des carences dans la mise en œuvre de l’organisation définie par l’exploitant pour la surveillance et l’entretien de ses installations.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’ASN a donc décidé de mettre sous surveillance renforcée la centrale, ce qui se traduit par des contrôles supplémentaires et un suivi de la mise en œuvre des ajustements nécessaires en matière d’organisation par EDF. Une nouvelle inspection sera menée en 2018.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS