La centrale de Chinon achève l'installation de ses diesels d'ultime secours

EDF achève l'installation de générateurs de secours sur la centrale de Chinon (Indre-et-Loire) dotée de quatre réacteurs. L'investissement total des mesures post-Fukushima s'élève à 250 millions d'euros.

Partager
La centrale de Chinon achève l'installation de ses diesels d'ultime secours
EDF a terminé l'installation de générateurs diesel ultime secours (DUS) sur les quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Chinon (Indre-et-Loire)

La centrale nucléaire EDF d'Avoine, près de Chinon (Indre-et-Loire), achève la construction de ses générateurs diesel d'ultime secours (DUS), rendus nécessaires après les préconisations de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) suite à la catastrophe de Fukushima (Japon) en mars 2011.

Entamé en 2016, le génie civil est terminé. Les travaux de branchement et d'installation prendront fin au dernier trimestre. Le budget moyen de ces énormes moteurs abrités sous des boites en béton est de 30 millions d'euros par unité, indique en substance Antoine Ménager, directeur de la centrale depuis janvier. Chaque DUS délivre une puissance de 3,6 MW.

Cette centrale de 1500 salariés tourne avec quatre réacteurs de 900 MW. Ici, le programme d'investissement post-Fukushima s'élève à 250 millions d'euros. Pour la suite, EDF prévoit de creuser un forage dans la nappe alluviale pour créer une seconde source de refroidissement des réacteurs, comme c'est également préconisé par l'ASN. "Ce sera fait à horizon 2021", indique Antoine Ménager. Puis viendra en 2022-2023 la construction d'un Centre de crise local (CCL), un bunker sécurisé apte à accueillir une cellule de crise en cas d'incident.

Un tiers du prix de revient du KW/h

Le réseau Sortir du Nucléaire dénonce les investissements "faramineux" qui renchérissent le coût du kw/h d'origine nucléaire. Lors d'une récente réunion publique, Antoine Ménager, directeur de la centrale, a répondu que le prix de revient du mégawatt/heure nucléaire était de 32 euros, dont 10 euros pour ces mesures post-Fukushima. "Pour l'instant, hormis la production hydraulique, il n'y a pas moins cher", assure-t-il.

Mis en service entre 1981 et 1987, les quatre réacteurs de la centrale de Chinon-Avoine délivrent environ 5% de la consommation électrique du pays. Ils alimentent une grande partie du nord-ouest de la France, jusqu'en Bretagne. EDF veut prolonger leur durée de vie jusqu'à 60 ans.

0 Commentaire

La centrale de Chinon achève l'installation de ses diesels d'ultime secours

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS