L'Usine Aéro

La CDC veut se doter d'un comité des investissements

, ,

Publié le

Face à la polémique autour de l'affaire des délits d'initiés supposés chez EADS, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) annonce sa décision de se doter d'un comité des investissements.

« Pour tirer les enseignements de cet événement et dissiper tout doute sur les conditions d'intervention de la Caisse des dépôts, j'ai décidé de proposer dès à présent la mise en place d'un comité des investissements », a expliqué le directeur général de l'institution financière publique, Augustin de Romanet, lors d'une audition devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale. Il a ajouté qu'il fallait « mieux encadrer les relations entre le directeur général et la commission de surveillance ».

Les actionnaires industriels d'EADS, Lagardère et Daimler, avaient vendu 7,5% du capital chacun en avril 2006, quelques semaines avant la révélation de nouveaux retards du programme A380, qui a provoqué une chute de l'action.

La CDC avait alors acquis 2,25% auprès de Lagardère via la banque Ixis pour un montant d'environ 600 millions d'euros. Sa moins-value latente est de 200 millions et elle a dû passer une provision de 126 millions dans ses comptes 2006.

Philippe Roger

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte