La CDC veut se doter d'un comité des investissements

Partager

Face à la polémique autour de l'affaire des délits d'initiés supposés chez EADS, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) annonce sa décision de se doter d'un comité des investissements.

« Pour tirer les enseignements de cet événement et dissiper tout doute sur les conditions d'intervention de la Caisse des dépôts, j'ai décidé de proposer dès à présent la mise en place d'un comité des investissements », a expliqué le directeur général de l'institution financière publique, Augustin de Romanet, lors d'une audition devant la Commission des finances de l'Assemblée nationale. Il a ajouté qu'il fallait « mieux encadrer les relations entre le directeur général et la commission de surveillance ».

Les actionnaires industriels d'EADS, Lagardère et Daimler, avaient vendu 7,5% du capital chacun en avril 2006, quelques semaines avant la révélation de nouveaux retards du programme A380, qui a provoqué une chute de l'action.

La CDC avait alors acquis 2,25% auprès de Lagardère via la banque Ixis pour un montant d'environ 600 millions d'euros. Sa moins-value latente est de 200 millions et elle a dû passer une provision de 126 millions dans ses comptes 2006.

Philippe Roger

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS