La catastrophe du Japon ressurgit sur les loueurs automobiles français

Une location de voiture annulée ? Cet été, certains vacanciers auront peut-être cette mauvaise surprise de dernière minute. Un effet collatéral du séisme du 11 mars au Japon et des perturbations de production qui ont touché les constructeurs automobiles ? Si les loueurs concernés peuvent le reconnaître à demi-mot, ils se veulent avant tout rassurants.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La catastrophe du Japon ressurgit sur les loueurs automobiles français

"Avec la crise grecque et les pays arabes en révolution, la France attire plus de touristes. Et les locations de voitures sont plus importantes", annonce Marc Aubrée le directeur de la flotte France chez le loueur Sixt. Une bonne nouvelle si le spectre du séisme japonais n’empoisonnait pas encore le secteur automobile. La catastrophe du 11 mars ne cesse d'avoir des conséquences négatives sur l’industrie automobile mondiale. Les constructeurs japonais ont dû arrêter leur production, pendant que leurs homologues étrangers ralentissent les cadences, affectés par le manque de certaines pièces détachées et de composants électroniques.

Selon le directeur de la flotte France, "les constructeurs les plus touchés ont été PSA et Ford. Ils ont eu leur production ralentie à cause des moteurs diesel 4 cylindres HDI (petit moteur de 1 ,6 litre) qu’ils ont en commun". Et des retards ont été occasionnés pour les voitures possédant du matériel de navigation en série. Des usines japonaises ont mis du temps à redémarrer entraînant une pénurie de composants nécessaires au système de navigation (GPS). "Par exemple, la gamme 508 chez Peugeot a été retardée car le GPS était intégré au modèle (il n’était pas en option)", confie Marc Aubrée.

Les difficultés se sont donc répercutées sur les loueurs de voitures. Chez Sixt, on a cherché différents moyens pour pallier le manque de voitures disponibles. Le loueur a rapatrié des centaines de véhicules d’Allemagne, lieu où se situe sa flotte principale. Une mesure insuffisante. Le loueur a aussi été contraint de se tourner vers de nouveaux fournisseurs.

Mais, Sixt semble avoir réussi son pari. Au point de prévoir trop large : "paradoxalement on a même plus que ce qu’il nous faut ; la flotte est supérieure de 10% par rapport à ce que nous avons budgété initialement à force d’essayer de trouver des alternatives. Un surplus qui est finalement "bien tombé"". Chez Avis, le second loueur qui a accepté de nous répondre, on tempère aussi : "la crise est passée".

Sonia Barrière, directrice marketing chez Avis France, explique qu' "il y a eu des perturbations en interne au mois d’avril mais jamais au niveau des clients". La cellule de crise chez Avis a été mise en place en avril. "Nous avons tout de suite stoppé les reventes de véhicules d’occasion pour conserver une flotte correcte pour le client à l’occasion des grandes vacances". Le loueur a géré sa flotte en gardant plus longtemps les véhicules, habituellement conservés six à huit mois en moyenne. Il s'est aussi tourné vers des constructeurs moins touchés par la pénurie de composants japonais. Quand on demande vers quels constructeurs ont bénéficié de ce report, pas de réponse. La question "à qui profite la crise ?" reste en suspens.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS