La bulle sanitaire du village olympique est "déjà percée", dit un expert

TOKYO (Reuters) - La bulle sanitaire mise en place par les organisateurs des Jeux de Tokyo au village olympique pour contrôler l'épidémie de COVID-19 est déjà percée, et le risque de diffusion du virus apparaît élevé, a déclaré mardi un expert en santé publique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La bulle sanitaire du village olympique est
La bulle sanitaire mise en place par les organisateurs des Jeux de Tokyo au village olympique pour contrôler l'épidémie de COVID-19 est déjà percée, et le risque de diffusion du virus apparaît élevé. /Photo prise le 12 juillet 2021/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Un premier athlète a été testé positif au coronavirus dimanche, parmi les 11.000 qui vont fréquenter le village olympique jusqu'au 8 août. En tout, 67 cas ont été signalés parmi les personnes accréditées depuis le 1er juillet, ont indiqué mardi les organisateurs.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a assuré la semaine dernière que grâce aux protocoles de tests et d'isolation mis en place à Tokyo, il n'y avait aucun risque de transmission du virus à la population japonaise, très majoritairement hostile à la tenue des Jeux dont les épreuves se dérouleront sans spectateurs.

Mais pour Kenji Shibuya, ancien directeur de l'Institut de santé publique (Institute for Population Health) au King's College de Londres, de telles déclarations ne correspondent pas à la réalité.

"Il est évident que la bulle sanitaire est déjà percée", a déclaré Kenji Shibuya, qui avait déjà suggéré en avril que les JO, qui devaient initialement se tenir en 2020, soient à nouveau reportés.

"Ma plus grande inquiétude est bien sûr qu'il y ait un cluster au village olympique ou dans un hôtel et des échanges avec la population", a-t-il ajouté au moment où le monde est confronté à la flambée de cas de contamination par le variant Delta.

Les autorités ont recensé 1.410 cas de COVID-19 à Tokyo samedi, un record depuis six mois, accentuant les craintes des Japonais, à désormais trois jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux et alors que seuls 33% d'entre eux ont reçu au moins une dose de vaccin.

(Rocky Swift, version française Tangi Salaün, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS