La branche aciers longs de Tata Steel pourrait être rachetée par Greybull Capital

Le fonds britannique Greybull Capital pourrait acquérir le pôle aciers longs de Tata Steel Europe, dont le site d'Hayange en Moselle. Il y a un an, la proposition de rachat du groupe Klesch n'avait finalement pas abouti.

Partager

Nouvelle tentative de sauvetage pour Tata Steel. La branche européenne du sidérurgiste indien a annoncé, mardi 22 décembre, être en négociations exclusives avec le fonds britannique Greybull Capital. Ce dernier pourrait racheter sa division Produits longs Europe.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

4 700 salariés et sept usines sont concernés par la transaction, majoritairement en Grande-Bretagne, mais aussi en France, à Hayange (Moselle). Cette aciérie produit notamment des rails de train pour SNCF Réseau.

"C'est une période difficile pour toute l'industrie, et nous explorons toutes les options afin d'offrir un futur à notre division Produits longs Europe", justifie Karl Koehler, le directeur général de Tata Steel en Europe. En octobre, le sidérurgiste avait annoncé la restructuration de ses aciéries au Royaume-Uni, menaçant 1 200 emplois.

Sauvetage raté il y a un an

"Il est encore trop tôt pour garantir que les discussions avec Greybull Capital aboutissent à quelque chose", prévient Karl Koelher dans le communiqué.

En octobre 2014, Tata Steel avait signé un protocole d'entente avec Klesch pour la vente de la même branche d'activité. Le groupe suisse s'était finalement rétracté. Gary Klesch, son dirigeant américain, expliquait en août 2015 au Financial Times, qu'il avait renoncé à Tata Steel à cause des importations d'acier chinois à bas prix et aux coûts élevés de l'énergie. Il avait également souligné sa déception face au désintérêt du gouvernement britannique pour la sidérurgie.

Si cette fois-ci, si le rachat a bien lieu, il faudra l'accord de Bercy pour le site d'Hayange. Les investissements étrangers dans le secteur ferroviaire, considéré comme stratégique, sont soumis à l'autorisation de l’Etat français.

Marine Protais

0 Commentaire

La branche aciers longs de Tata Steel pourrait être rachetée par Greybull Capital

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS