La BPI va-t-elle s’engager dans le dossier Rio Tinto ?

Semaine décisive pour l’avenir des deux sites français de Rio Tinto Alcan, à Saint-Jean de Maurienne et Castelsarrasin. Ce 8 juillet, les négociations pour la reprise des deux sites par le groupe allemand Trimet sont entrées "dans une phase décisive" selon l’AFP. La Banque publique d’investissement pourrait entrer au capital de la nouvelle société.

Partager

La BPI va-t-elle s’engager dans le dossier Rio Tinto ?

[Actualisé le mardi 9 juillet avec la réaction d'Arnaud Montebourg] La Banque publique d’investissements (BPI) va-t-elle débloquer le dossier de reprise des sites de Rio Tinto Alcan en France ? Selon l’AFP, ce scénario semble se dessiner, à l’entame d’une semaine décisive pour l’avenir des usines de Saint-Jean de Maurienne (Savoie) et Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne).

Une réunion doit se tenir ce 8 juillet dans la soirée entre Bercy et la BPI pour entériner l'entrée de la banque publique dans le capital de la nouvelle société qui reprendrait les deux sites.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Alliance franco-allemande

Un accord avec BPIFrance pourrait permettre de confirmer la reprise des deux sites par la société allemande d’aluminum Trimet. La BPI pourrait prendre 5% du capital de la nouvelle société. EDF pourrait également être associée à l’opération.

Les 510 salariés des deux sites sont dans l’angoisse. L'intersyndicale de Saint-Jean-de-Maurienne et Castelsarrasin s'est inquiétée récemment de la prolongation des négociations. "L'ensemble du personnel n'en peut plus d'attendre une annonce de la vente (des deux sites) tant de fois reportée", s'alarme-t-elle dans un communiqué cité par l’AFP.

Arnaud Montebourg espère un accord "cette semaine"

Interrogé à l'issue d'une conférence de presse ce mardi 9 juillet, le ministre du Redressement productif espère qu'un accord soit trouvé cette semaine pour la reprise des deux sites de Rio Tinto Alcan. A la question de savoir si la BPI allait participer à l'opération, Arnaud Montebourg s'est contenté de répondre : "la BPI est toujours là, par principe, parce qu'elle est faite pour ça".

Sylvain Arnulf, avec Julien Bonnet

Sylvain Arnulf Chef de service adjoint web

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS