La BPCE soutient le chinois Tsinghua Unigroup dans ses investissements en Europe

La banque française BPCE conclut un partenariat stratégique avec Tsinghua Unigroup. Objectif : accompagner le groupe chinois, fer de lance de l’offensive de la Chine dans les semi-conducteurs, dans ses investissements en Europe.

Partager
La BPCE soutient le chinois Tsinghua Unigroup dans ses investissements en Europe
Signature de partenariat à Pékin entre Tsinghua Unigroup et BPCE

Le groupe chinois Tsinghua Unigroup obtient le soutien d’une grande banque française : la BPCE. Un partenariat stratégique a été conclu entre les deux parties. Il a été signé à Pékin, le 18 octobre 2018, par François Riahi (sixième à partir de la gauche sur la photo), directeur général de Natixis, la filiale financement, gestion et services financiers spécialisés du groupe BPCE, et Zhao Weiguo (sixième sur la photo à partir de la droite), PDG de Tsinghua Unigroup.

Orientation de la stratégie d'acquisitions vers l'Europe

Contrôlé à 51% par l’Etat chinois, Tsinghua Unigroup se présente comme le fer de l’offensive de la Chine dans le numérique, des semi-conducteurs jusqu’au cloud computing. Depuis le début des années 2010, le groupe s’est constitué, à coup d’acquisitions, un empire industriel avec des sociétés dans les semi-conducteurs, les cartes SIM, les équipements de datacenters ou encore le cloud public.

Mais c'est dans le domaine des puces électroniques qu’il se montre le plus offensif avec l’ambition de se hisser à la troisième place mondiale à l’horizon 2020, position occupée aujourd’hui par le coréen SK Hynix derrière son compatriote Samsung Electronics et l’américain Intel.

Vu comme le bras armé du gouvernement chinois dans sa politique d’expansion industrielle, Tsinghua Unigroup ne peut plus mener des acquisitions aux Etats-Unis, en Corée du Sud, au Japon ou à Taïwan. Il oriente sa stratégie d’investissement vers l'Europe. C’est ainsi qu’il a pris discrètement une participation de 8,15% dans le capital du fournisseur allemand de puces Dialog Semiconductor et qu’il serait en train de racheter Linxens, spécialiste français de connecteurs et antennes souples pour cartes à puces, pour 2,2 milliards d’euros.

Silence radio de Bercy

La BPCE se montre prête à l’accompagner dans ce développement en lui apportant sa connaissance du marché européen et ses facilités financières. Elle s’engage également à promouvoir l’image du groupe chinois à l’international et l’aider à détecter les opportunités d’investissement.

En Europe, Tsinghua Unigroup va devoir avancer sur les pointes des pieds. Si des pays comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou la Suède restent relativement ouverts aux investissements chinois, il en va différemment de l'Allemagne. Depuis le rachat en 2016 du fabricant de robots Kuka par Midea, Berlin a durci son arsenal de contrôle des investissements étrangers. La France entend suivre mais hésite encore à adopter une stratégie aussi claire. Ce qui explique le silence radio de Bercy au sujet du projet d'acquisition de Linxens par le groupe chinois.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS