La Bourse de Tokyo finit en légère baisse

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a terminé en léger repli mardi, pénalisée comme les autres places asiatiques par la réaffirmation de la volonté des autorités chinoises de lutter contre la spéculation dans l'immobilier.

Partager

L'indice Nikkei a perdu 10,88 points, ou 0,11%, à 9.537,23 points. Le Topix, plus large, a cédé 3,31 points (0,39%) à 854,39 points.

Les valeurs boursières japonaises avaient pourtant évolué en territoire positif une bonne partie de la séance, soutenues par les résultats trimestriels supérieurs aux attentes annoncés par l'américain Alcoa.

Mais l'autorité de régulation bancaire chinoise a fait savoir que les mesures prises pour réduire la spéculation resteraient en place, apportant un démenti à des articles de presse faisant état d'un assouplissement des restrictions dans plusieurs villes. Le démenti officiel a porté un coup au moral des investisseurs, déjà inquiets des signes de ralentissement de la croissance économique en Chine.

L'indice Nikkei a par ailleurs eu des difficultés pour se hisser au-dessus de sa moyenne glissante sur 25 jours, un seuil technique surveillé par les investisseurs.

Parmi les valeurs, Fujifilm Holdings a fini en hausse de 1,44% à 2.745 yens, soutenu par un article du Nikkei rapportant que la société devrait enregistrer un bénéfice d'exploitation trimestriel de 40 milliards de yens (358 millions d'euros), contre une perte de 2,7 milliards de yens lors de la période correspondante l'an dernier.

Nissan a cédé en revanche 1,53% à 645 yens après avoir annoncé lundi qu'il suspendrait pour trois jours une partie de sa production en raison de retards pris par son fournisseur Hitachi.

Gwénaelle Barzic pour le service français, éditée par Danielle Rouquié

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS