La Bourse de Tokyo finit en hausse de 0,77%

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,77% lundi, stimulée par les trimestriels jugés solides des entreprises américaines, les résultats des tests de résistance du secteur bancaire en Europe, et les espoirs des investisseurs sur la performance des groupes nippons.

Partager

L'indice Nikkei a gagné 72,70 points à 9.503,66 points et le Topix, plus large, a pris 4,59 points (+0,55%) à 845,88 points.

Seules sept banques européennes soumises aux tests de résistance ont échoué et pourraient avoir besoin de lever 3,5 milliards d'euros de fonds propres, soit nettement moins que prévu, ce qui, pour certains, confirme que ces examens n'ont pas été assez sévères.

Par ailleurs, General Electric a annoncé le relèvement de son dividende de 20% et une reprise de ses programmes de rachat d'actions.

Autant de nouvelles qui ont permis au marché tokyoïte de ne pas trop s'appesantir sur le nouveau ralentissement des exportations de l'archipel en juin.

De nombreuses valeurs ont également bénéficié d'articles de presse évoquant des résultats trimestriels solides pour d'importants groupes japonais.

Toyota a pris 0,16%, à 3.090 yens, après que le journal Nikkei eut annoncé dimanche que le constructeur automobile devrait avoir enregistré un bénéfice d'exploitation d'environ 100 milliards de yens (885 millions d'euros) pour son premier trimestre fiscal.

Toujours selon le Nikkei, les banques Mizuho Financial Group, Sumitomo Mitsui Financial Group et Mitsubishi UFJ Financial Group pourraient afficher chacune plus de 100 milliards de yens de bénéfices pour la période avril-juin.

MUFG a profité de cette information en prenant 0,25%, à 408 yens. Mizuho a fini inchangé à 136 yens, tandis que SMFG a cédé 0,08% à 2.517 yens.

Sony Corp a également clôturé à un niveau pratiquement inchangé à 2.512 yens (-0,04%) malgré un article du Nikkei annonçant que le groupe électronique devrait avoir renoué avec les bénéfices pour la période avril-juin, alors que les analystes anticipent une nouvelle perte d'exploitation.

Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Nicolas Delame

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS